L'info people

Mort de Charles Aznavour : les mots touchants de Brigitte et Emmanuel Macron sur le livre d'or à Erevan

Le 11 octobre dernier, à l'occasion du 17ème Sommet de la francophonie, en Arménie, Brigitte et Emmanuel Macron se sont rendus à Erevan, sur les terres de Charles Aznavour. Un voyage auquel aurait dû participer le chanteur, avant sa disparition tragique quelques jours plus tôt, le 1er octobre. Après avoir assisté à une cérémonie de dépôt d'oeillets à la flamme éternelle du mémorial du génocide arménien Tsitsernakaberd, le couple présidentiel s'est rendu à la Maison Charles-Aznavour. Un lieu de mémoire dédié à l'artiste et centre d'échanges culturels consacré à la langue française.Sur le livre d'or de la Maison Charles-Aznavour, Brigitte et Emmanuel Macron ont notamment écrit des mots très touchants sous forme d'hommage à l'artiste disparu, comme le rapporte Paris Match : "Le grand Charles nous manque, mais ses projets deviennent réalité grâce à la famille, à la fondation et à l'engagement de tous", ont-ils écrit à l'encre bleue. Un hommage qui fait écho à celui rendu par le président de la République sur Instagram à son arrivée en Arménie."Charles Aznavour devait être avec nous à Erevan aujourd'hui, commençait ainsi Emmanuel Macron. Ce devait être un rendez-vous avec sa chère Arménie mais aussi avec la langue française. Il avait une passion pour elle, il a travaillé sur les mots toute sa vie. Il a fini par devenir un des plus grands ambassadeurs de la langue française dans le monde. Charles Aznavour continuera d'être le trait d'union entre la France et l'Arménie grâce à ce lieu de transmission et de culture", écrivait-il en légende d'une magnifique photo du chanteur. Charles Aznavour en concert à l'Office des Nations Unies à Genève. Le 13 mars 2018 © Action Press / Bestimage Charles Aznavour en concert à l'Office des Nations Unies à Genève. Le 13 mars 2018 © Action Press / Bestimage Charles Aznavour en concert à l'Office des Nations Unies à Genève. Le 13 mars 2018 © Action Press / Bestimage Le président de la République française Emmanuel Macron et sa femme la Première Dame Brigitte Macron © JACOVIDES-MOREAU / BESTIMAGE Le président de la république, Emmanuel Macron aux côtés de la première dame Brigitte Macron reçoit © Stephane Lemouton / Bestimage Le Président de la République française Emmanuel Macron et sa femme la Première Dame, Brigitte Macro © ITAR TASS / BESTIMAGE Emmanuel et Brigitte Macron lors de la cérémonie au mémorial du génocide arménien (Tsitsernakaberd) © DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE Emmanuel et Brigitte Macron lors de la cérémonie au mémorial du génocide arménien (Tsitsernakaberd) © DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE Le président de la République française Emmanuel Macron et sa femme la Première Dame Brigitte Macron © Lemouton-Moreau/Bestimage 18 octobre 2018

Destroyer : découvrez la stupéfiante transformation de Nicole Kidman !

Waouh ! On savait certaines actrices, notamment Charlize Theron, passées expertes dans les transformations physiques pour le bien d'un film. Mais cette fois c'est Nicole Kidman qui se prête au jeu de la transfiguration pour le film Destroyer dont voici la bande-annonce. La star de 51 ans y incarne une policière de Los Angeles, Erin Bell, qui durant ses jeunes années, a infiltré un gang de braqueurs californiens et dont la mission ne s'était pas bien finie. Devenue une femme très écornée par le temps et les épreuves, Bell doit reprendre contact avec ceux qu'elle avait côtoyés jadis pour résoudre une affaire de meurtre.Destroyer est filmé par la réalisatrice et scénariste Karyn Kusama (The invitation, Jennifer's body) et le film s'est déjà, dans les festivals, attiré de nombreuses louanges. On ne sait pour l'heure pas grand-chose des maquillages spéciaux qui ont permis à Nicole Kidman d'incarner un personnage aussi abîmé, mais il faut reconnaître que la chose est particulièrement spectaculaire...Destroyer sortira aux États-Unis le 25 décembre 2018, mais n'a, pour l'instant, pas de date de sortie France. Il faudra, selon toute évidence attendre le début 2019. Waouh ! On savait certaines actrices, notamment Charlize Theron, passées expertes dans les transformations physiques pour le bien d'un film. Mais cette fois c'est Nicole Kidman qui se prête au jeu de la transfiguration pour le film Destroyer dont voici la bande-annonce. La star de 51 ans y incarne une policière de Los Angeles, Erin Bell, qui durant ses jeunes années, a infiltré un gang de braqueurs californiens et dont la mission ne s'était pas bien finie. Devenue une femme très écornée par le temps et les épreuves, Bell doit reprendre contact avec ceux qu'elle avait côtoyés jadis pour résoudre une affaire de meurtre.Destroyer est filmé par la réalisatrice et scénariste Karyn Kusama (The invitation, Jennifer's body) et le film s'est déjà, dans les festivals, attiré de nombreuses louanges. On ne sait pour l'heure pas grand-chose des maquillages spéciaux qui ont permis à Nicole Kidman d'incarner un personnage aussi abîmé, mais il faut reconnaître que la chose est particulièrement spectaculaire...Destroyer sortira aux États-Unis le 25 décembre 2018, mais n'a, pour l'instant, pas de date de sortie France. Il faudra, selon toute évidence attendre le début 2019.
18 octobre 2018

Un couple perd ses triplés lors de l'accouchement, la Sécurité sociale leur réclame 845 euros

"Nous présentons nos excuses au couple touché par la perte de ses triplées. Nous déplorons notre manque d'empathie et nous avons d'ores et déjà proposé une médiation en vue d'une solution humainement acceptable". Ce sont en ces termes que la Sécurité sociale a présenté ses excuses à un couple après avoir fait l'objet de vives critiques.Et pour cause, l'établissement de santé réclamait 845 euros de trop-perçu à une jeune femme, qui a perdu ses trois filles mort-nées en décembre 2017. Le couple avait reçu la lettre un mois seulement après le drame. La Sécurité sociale s'appuyait à l'époque sur le fait que ces indemnités n'auraient pas dû être versées. Et pour cause, Mégane a perdu ses bébés à 21 semaines et six jours, un jour de moins que le délai prévu par le congé maternité. Une partie des indemnités auraient dû être versées au titre d'un congé maladie. Mégane s'indignait : "Selon eux, j'ai accouché un jour trop tôt. Je considère ça comme une injustice totale !", regrettait-elle auprès du Journal de Saône-et-Loire. La directrice adjointe de la Caisse primaire d'Assurance-maladie (CPAM) de Saône-et-Loire a directement contacté Mégane ce jeudi 18 octobre pour s'excuser "au nom de la direction".Nous présentons nos excuses au couple touché par la perte de sestriplées. Nous déplorons notre manque d’empathie et nous avons d’ores et déjà proposé une médiation en vue d’une solution humainement acceptable.— CPAM Saône&LoireActu (@cpam_71) October 17, 2018 Un couple perd ses triplés à la maternité, la Sécurité sociale leur réclame 845 euros © DR "Nous présentons nos excuses au couple touché par la perte de ses triplées. Nous déplorons notre manque d'empathie et nous avons d'ores et déjà proposé une médiation en vue d'une solution humainement acceptable". Ce sont en ces termes que la Sécurité sociale a présenté ses excuses à un couple après avoir fait l'objet de vives critiques.Et pour cause, l'établissement de santé réclamait 845 euros de trop-perçu à une jeune femme, qui a perdu ses trois filles mort-nées en décembre 2017. Le couple avait reçu la lettre un mois seulement après le drame. La Sécurité sociale s'appuyait à l'époque sur le fait que ces indemnités n'auraient pas dû être versées. Et pour cause, Mégane a perdu ses bébés à 21 semaines et six jours, un jour de moins que le délai prévu par le congé maternité. Une partie des indemnités auraient dû être versées au titre d'un congé maladie. Mégane s'indignait : "Selon eux, j'ai accouché un jour trop tôt. Je considère ça comme une injustice totale !", regrettait-elle auprès du Journal de Saône-et-Loire. La directrice adjointe de la Caisse primaire d'Assurance-maladie (CPAM) de Saône-et-Loire a directement contacté Mégane ce jeudi 18 octobre pour s'excuser "au nom de la direction".Nous présentons nos excuses au couple touché par la perte de sestriplées. Nous déplorons notre manque d’empathie et nous avons d’ores et déjà proposé une médiation en vue d’une solution humainement acceptable.— CPAM Saône&LoireActu (@cpam_71) October 17, 2018 Un couple perd ses triplés à la maternité, la Sécurité sociale leur réclame 845 euros © DR
18 octobre 2018

Interrogée par ses fans sur Instagram, Jade Hallyday s'exprime à coeur ouvert

Un moment privilégié avec ses fans. Alors que sa maman Laeticia Hallyday est en séjour à Paris pour la promotion de l'album posthume de Johnny Hallyday, Mon pays, c'est l'amour, Jade Hallyday a organisé un live sur son profil Instagram, le mercredi 17 octobre dernier. A cette occasion, ses abonnés ont pu lui poser toutes sortes de questions sur sa vie, avant que la jeune fille de 14 ans n'interrompe brutalement la vidéo. Si la fille adoptive de Laeticia Hallyday et du Taulier a évoqué sans fard, sa scolarité et plus particulièrement son redoublement en CE1, elle ne s'est ni exprimée sur la mort de son père, ni sur la guerre des clans qui fait rage au sein de sa famille depuis la découverte du testament du rockeur par Laura Smet et David Hallyday. Pour cet échange avec ses followers, la petite brune était accompagnée de deux amies, Giulia et Tess Rambaldi qui fêtait ses 14 ans le mardi 16 octobre dernier.Jade Hallyday a d'ailleurs tenu à marquer le coup avec une publication. "HAPPY BIRTHDAY to my best friend Tess!❤️ love you to the moon and back again, omg your 14!", a-t-elle écrit en légende d'une photo où elle se trouve aux côtés de sa copine. Sur le cliché, toutes les deux sont maquillées d'un papillon sur le visage. A croquer !Suivie par plus de 6000 internautes, Jade Hallyday est très active sur Instagram. Le 6 octobre dernier, la fillette a posté une photo de son papa accompagné de Joy Hallyday et d'elle-même, assis sur un canapé. Sur cette image, Jade donnait le biberon à sa petite soeur. "Some people don't believe in heroes, but they haven't met my dad"✨❤️", a-t-elle ajouté en légende. Une publication qui n'a pas manqué de faire réagir les abonnés de Jade. "pour toujours la team hallyday dans le ❤️", "Ton papa était le meilleur, tu peux être très fière ", "Tu as le meilleur des papas qui puissent exister sur cette terre, il est toujours là avec vous, il veille à jamais sur vous ❤️❤️❤️", lisait-on parmi les commentaires. View this post on Instagram HAPPY BIRTHDAY to my best friend Tess! ❤️ love you to the moon and back again, omg your 14! @tess_rambaldi #BFF #love #friendship #birthdaygirl #forever A post shared by Jade Hallyday (@jadehallyday) on Oct 16, 2018 at 3:14pm PDT View this post on Instagram “Some people don’t believe in heroes, but they haven’t met my dad”✨❤️ A post shared by Jade Hallyday (@jadehallyday) on Oct 6, 2018 at 1:03pm PDT Laeticia Hallyday fait du shopping avec ses filles, Jade et Joy chez Montaigne Market, magasin de so © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday arrive chez Joia, le nouveau restaurant d'Helene Darroze à Paris le 8 octobre, 201 © © FGA+LSN / KCS PRESSE Pictured: Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday, Jade Hallyday, Joy Hallyday Johnny Hallyday and famil © © Broadimage/ KCS PRESSE Convoi funéraire de Johnny Hallyday à l'église de la Madeleine lors de l'hommage populaire qui lui e © © Boureau+Courdji+Ferey+Perusseau / KCS PRESSE Obseques de johnny hallyday le 9 décembre 2017 a la Madeleine - en presence de sa famille Laeticia © © Boureau+Courdji+Ferey+Perusseau / KCS PRESSE Johnny Hallyday, wife Laeticia Hallyday, children David Hallyday, Laura Smet, Jade Odette Désirée Ha © © Splashnews / KCS PRESSE Johnny Hallyday's beautiful wife, Laeticia Hallyday is seen with the couple's children as they fly o © KCSPRESS Johnny Hallyday with wife Laeticia Hallyday and daughters Jade Hallyday, and Joy Hallyday, enjoying © © Splashnews / KCS PRESSE Laeticia Hallyday quitte Los Angeles pour Paris avec ses deux filles, Jade et Joy Los Angeles, le 06 © © X17 / KCS PRESSE Un moment privilégié avec ses fans. Alors que sa maman Laeticia Hallyday est en séjour à Paris pour la promotion de l'album posthume de Johnny Hallyday, Mon pays, c'est l'amour, Jade Hallyday a organisé un live sur son profil Instagram, le mercredi 17 octobre dernier. A cette occasion, ses abonnés ont pu lui poser toutes sortes de questions sur sa vie, avant que la jeune fille de 14 ans n'interrompe brutalement la vidéo. Si la fille adoptive de Laeticia Hallyday et du Taulier a évoqué sans fard, sa scolarité et plus particulièrement son redoublement en CE1, elle ne s'est ni exprimée sur la mort de son père, ni sur la guerre des clans qui fait rage au sein de sa famille depuis la découverte du testament du rockeur par Laura Smet et David Hallyday. Pour cet échange avec ses followers, la petite brune était accompagnée de deux amies, Giulia et Tess Rambaldi qui fêtait ses 14 ans le mardi 16 octobre dernier.Jade Hallyday a d'ailleurs tenu à marquer le coup avec une publication. "HAPPY BIRTHDAY to my best friend Tess!❤️ love you to the moon and back again, omg your 14!", a-t-elle écrit en légende d'une photo où elle se trouve aux côtés de sa copine. Sur le cliché, toutes les deux sont maquillées d'un papillon sur le visage. A croquer !Suivie par plus de 6000 internautes, Jade Hallyday est très active sur Instagram. Le 6 octobre dernier, la fillette a posté une photo de son papa accompagné de Joy Hallyday et d'elle-même, assis sur un canapé. Sur cette image, Jade donnait le biberon à sa petite soeur. "Some people don't believe in heroes, but they haven't met my dad"✨❤️", a-t-elle ajouté en légende. Une publication qui n'a pas manqué de faire réagir les abonnés de Jade. "pour toujours la team hallyday dans le ❤️", "Ton papa était le meilleur, tu peux être très fière ", "Tu as le meilleur des papas qui puissent exister sur cette terre, il est toujours là avec vous, il veille à jamais sur vous ❤️❤️❤️", lisait-on parmi les commentaires. View this post on Instagram HAPPY BIRTHDAY to my best friend Tess! ❤️ love you to the moon and back again, omg your 14! @tess_rambaldi #BFF #love #friendship #birthdaygirl #forever A post shared by Jade Hallyday (@jadehallyday) on Oct 16, 2018 at 3:14pm PDT View this post on Instagram “Some people don’t believe in heroes, but they haven’t met my dad”✨❤️ A post shared by Jade Hallyday (@jadehallyday) on Oct 6, 2018 at 1:03pm PDT Laeticia Hallyday fait du shopping avec ses filles, Jade et Joy chez Montaigne Market, magasin de so © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday arrive chez Joia, le nouveau restaurant d'Helene Darroze à Paris le 8 octobre, 201 © © FGA+LSN / KCS PRESSE Pictured: Johnny Hallyday, Laeticia Hallyday, Jade Hallyday, Joy Hallyday Johnny Hallyday and famil © © Broadimage/ KCS PRESSE Convoi funéraire de Johnny Hallyday à l'église de la Madeleine lors de l'hommage populaire qui lui e © © Boureau+Courdji+Ferey+Perusseau / KCS PRESSE Obseques de johnny hallyday le 9 décembre 2017 a la Madeleine - en presence de sa famille Laeticia © © Boureau+Courdji+Ferey+Perusseau / KCS PRESSE Johnny Hallyday, wife Laeticia Hallyday, children David Hallyday, Laura Smet, Jade Odette Désirée Ha © © Splashnews / KCS PRESSE Johnny Hallyday's beautiful wife, Laeticia Hallyday is seen with the couple's children as they fly o © KCSPRESS Johnny Hallyday with wife Laeticia Hallyday and daughters Jade Hallyday, and Joy Hallyday, enjoying © © Splashnews / KCS PRESSE Laeticia Hallyday quitte Los Angeles pour Paris avec ses deux filles, Jade et Joy Los Angeles, le 06 © © X17 / KCS PRESSE
18 octobre 2018

"Je n'ai pas dormi de la nuit" : atteinte de Parkinson, Catherine Laborde angoissée à l'idée de parler de sa maladie sur France Inter

Malgré l'inquiétude, Catherine Laborde s'est exprimée sans fard sur les ondes de France Inter. L'ancienne présentatrice météo de TF1 était l'invitée de Léa Salamé le jeudi 18 octobre, à l'occasion de son ouvrage Trembler (Editions Plon), paru le jeudi 11 octobre, dans lequel elle se confie sur le mal qui la ronge : la maladie de Parkinson.Dans son livre, Catherine Laborde décrit le silence que s'infligent les patients, "par peur de prononcer une incongruité", écrit-elle, citée par Léa Salamé sur France Inter. Dans le studio de radio, l'auteure avoue même avoir appréhendé cette interview : "Là par exemple, vous m'avez invitée très gentiment. Je suis ravie d'être là. Mais vous m'avez invitée parce que j'ai cette maladie donc quelques fois, les mots ne viennent pas", explique-t-elle. Et Léa Salamé de souligner : "Vous m'avez dit avant de rentrer : 'J'ai pas dormi de la nuit parce que j'avais peur de dire des bêtises.'" Catherine Laborde confirme et poursuit : "On préfère ne pas parler plutôt que de dire une bêtise. Par exemple de dire que Brest est juste à côté de la Porte d'Orléans, ce qui m'est arrivé. Et mes amis m'ont regardée en se demandant ce qui se passait."Catherine Laborde a été diagnostiquée de la maladie de Parkinson il y a quatre ans, près de deux ans avant de quitter la météo de TF1. Dans les colonnes du JDD publié le dimanche 14 octobre dernier, elle s'est confiée sur son combat contre cette pathologie : "C'était devant les ascenseurs à TF1. Pendant deux minutes, je ne savais plus où je me trouvais. Plus aucun repère, estomaquée. (...) Je pensais que j'en demandais trop à ma tête, je ne reliais pas la fatigue à une maladie. Mon neurologue m'a alors livré le diagnostic, s'empressant d'ajouter : 'Surtout, ne vous arrêtez pas de travailler, n'en parlez à personne, faites comme si de rien n'était !", a-t-elle raconté. Dans un autre entretien accordé à Sept à Huit sur TF1, elle s'est ainsi livrée sur les symptômes dont elle est atteinte : "Je ne pouvais pas un jour imaginer ne plus faire de vélo. Dès que je monte sur un vélo, je n'ai plus le sens de l'orientation, le sens de l'équilibre. C'est une défaite. (...) Je ne peux plus écrire à la main. Et l'ordinateur, au bout d'un moment, ça recommence à trembler. (...) J'ai quelque fois la mémoire qui flanche bêtement." Conference de presse de "La flamme Marie Claire" . catherine Laborde Paris, France 2 Mai 2011 © © Fabien Klotchkoff / KCS PRESSE Catherine Laborde 14e Forum Meteo et du Climat à la Mairie de Paris Le 23 Mars 2017, Paris, France © © Cyril Pecquenard / KCS PRESSE Catherine Laborde Soiree Don © © Cyril Pecquenard / KCS PRESSE Catherine Laborde. Sidaction 2015's launch campaign photocall arrivalls at Branly's quay museum in P © © Klotchkoff+Viteur / KCS PRESSE The Descendants Paris Premiere Catherine Laborde Paris, France October 18th 2011 © © Laurent Zabulon / KCS PRESSE Malgré l'inquiétude, Catherine Laborde s'est exprimée sans fard sur les ondes de France Inter. L'ancienne présentatrice météo de TF1 était l'invitée de Léa Salamé le jeudi 18 octobre, à l'occasion de son ouvrage Trembler (Editions Plon), paru le jeudi 11 octobre, dans lequel elle se confie sur le mal qui la ronge : la maladie de Parkinson.Dans son livre, Catherine Laborde décrit le silence que s'infligent les patients, "par peur de prononcer une incongruité", écrit-elle, citée par Léa Salamé sur France Inter. Dans le studio de radio, l'auteure avoue même avoir appréhendé cette interview : "Là par exemple, vous m'avez invitée très gentiment. Je suis ravie d'être là. Mais vous m'avez invitée parce que j'ai cette maladie donc quelques fois, les mots ne viennent pas", explique-t-elle. Et Léa Salamé de souligner : "Vous m'avez dit avant de rentrer : 'J'ai pas dormi de la nuit parce que j'avais peur de dire des bêtises.'" Catherine Laborde confirme et poursuit : "On préfère ne pas parler plutôt que de dire une bêtise. Par exemple de dire que Brest est juste à côté de la Porte d'Orléans, ce qui m'est arrivé. Et mes amis m'ont regardée en se demandant ce qui se passait."Catherine Laborde a été diagnostiquée de la maladie de Parkinson il y a quatre ans, près de deux ans avant de quitter la météo de TF1. Dans les colonnes du JDD publié le dimanche 14 octobre dernier, elle s'est confiée sur son combat contre cette pathologie : "C'était devant les ascenseurs à TF1. Pendant deux minutes, je ne savais plus où je me trouvais. Plus aucun repère, estomaquée. (...) Je pensais que j'en demandais trop à ma tête, je ne reliais pas la fatigue à une maladie. Mon neurologue m'a alors livré le diagnostic, s'empressant d'ajouter : 'Surtout, ne vous arrêtez pas de travailler, n'en parlez à personne, faites comme si de rien n'était !", a-t-elle raconté. Dans un autre entretien accordé à Sept à Huit sur TF1, elle s'est ainsi livrée sur les symptômes dont elle est atteinte : "Je ne pouvais pas un jour imaginer ne plus faire de vélo. Dès que je monte sur un vélo, je n'ai plus le sens de l'orientation, le sens de l'équilibre. C'est une défaite. (...) Je ne peux plus écrire à la main. Et l'ordinateur, au bout d'un moment, ça recommence à trembler. (...) J'ai quelque fois la mémoire qui flanche bêtement." Conference de presse de "La flamme Marie Claire" . catherine Laborde Paris, France 2 Mai 2011 © © Fabien Klotchkoff / KCS PRESSE Catherine Laborde 14e Forum Meteo et du Climat à la Mairie de Paris Le 23 Mars 2017, Paris, France © © Cyril Pecquenard / KCS PRESSE Catherine Laborde Soiree Don © © Cyril Pecquenard / KCS PRESSE Catherine Laborde. Sidaction 2015's launch campaign photocall arrivalls at Branly's quay museum in P © © Klotchkoff+Viteur / KCS PRESSE The Descendants Paris Premiere Catherine Laborde Paris, France October 18th 2011 © © Laurent Zabulon / KCS PRESSE
18 octobre 2018

PHOTOS. Franck Riester, Christine Okrent, Bernard Kouchner : les amateurs d'art contemporain ont inauguré la FIAC 2018 à Paris

Coup d'envoi de la Foire internationale d'art contemporain 2018, à Paris. Mercredi 17 octobre, le nouveau ministre de la Culture, Franck Riesler, a pris ses fonctions sous le signe de l'art en inaugurant cette nouvelle édition de la FIAC au Grand Palais. Rendez-vous incontournable pour les amateurs d'oeuvres contemporaines, quelques personnalités avaient fait le déplacement pour l'occasion. On a ainsi pu apercevoir la journaliste Christine Okrent et son époux, l'homme politique Bernard Kouchner, le chanteur et artiste Charlélie Couture, mais aussi Caroline Barclay.Le photographe Jean-Daniel Lorieux et sa femme Laura Restelli étaient notamment présents, tout comme Charles de Bourbon des Deux-Siciles, venu avec son épouse Camilla, duchesse de Castro, et leurs deux filles Maria Carolina et Maria Chiara. Une première sortie très remarquée pour Franck Riesler, qui s'est offert une petite visite guidée des lieux, et a notamment posé pour les photographe, tout sourire, devant des oeuvres d'art.Une nouvelle édition pour la Foire internationale d'art contemporain qui sera marqué cette année par la présence de quatre oeuvres de l'artiste Banksy. L'événement s'ouvre d'ailleurs quelques semaines après l'autodestruction d'une oeuvre de l'artiste acquise pour plus d'un million d'euros chez Sotheby's à Londres. Un pied de nez spectaculaire et ironique au marché de l'art. Franck Riester, ministre de la Culture lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Franck Riester, ministre de la Culture lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Charlélie Couture lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Charlélie Couture lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Caroline Barclay lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Christine Okrent et Bernard Kouchner lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Christine Okrent lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE La princesse Camilla de Bourbon des Deux-Siciles, duchesse de Castro et ses deux filles lors de l'inauguration de la FIAC le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Jean-Daniel Lorieux et sa femme Laura Restelli lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Le prince Charles, la princesse Camilla de Bourbon des Deux-Siciles et leurs deux filles Maria Carol © Giancarlo Gorassini/BestImage Coup d'envoi de la Foire internationale d'art contemporain 2018, à Paris. Mercredi 17 octobre, le nouveau ministre de la Culture, Franck Riesler, a pris ses fonctions sous le signe de l'art en inaugurant cette nouvelle édition de la FIAC au Grand Palais. Rendez-vous incontournable pour les amateurs d'oeuvres contemporaines, quelques personnalités avaient fait le déplacement pour l'occasion. On a ainsi pu apercevoir la journaliste Christine Okrent et son époux, l'homme politique Bernard Kouchner, le chanteur et artiste Charlélie Couture, mais aussi Caroline Barclay.Le photographe Jean-Daniel Lorieux et sa femme Laura Restelli étaient notamment présents, tout comme Charles de Bourbon des Deux-Siciles, venu avec son épouse Camilla, duchesse de Castro, et leurs deux filles Maria Carolina et Maria Chiara. Une première sortie très remarquée pour Franck Riesler, qui s'est offert une petite visite guidée des lieux, et a notamment posé pour les photographe, tout sourire, devant des oeuvres d'art.Une nouvelle édition pour la Foire internationale d'art contemporain qui sera marqué cette année par la présence de quatre oeuvres de l'artiste Banksy. L'événement s'ouvre d'ailleurs quelques semaines après l'autodestruction d'une oeuvre de l'artiste acquise pour plus d'un million d'euros chez Sotheby's à Londres. Un pied de nez spectaculaire et ironique au marché de l'art. Franck Riester, ministre de la Culture lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Franck Riester, ministre de la Culture lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Charlélie Couture lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Charlélie Couture lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Caroline Barclay lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Christine Okrent et Bernard Kouchner lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Christine Okrent lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE La princesse Camilla de Bourbon des Deux-Siciles, duchesse de Castro et ses deux filles lors de l'inauguration de la FIAC le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Jean-Daniel Lorieux et sa femme Laura Restelli lors de l'inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Inauguration de la FIAC au Grand Palais à Paris le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Le prince Charles, la princesse Camilla de Bourbon des Deux-Siciles et leurs deux filles Maria Carol © Giancarlo Gorassini/BestImage
18 octobre 2018

PHOTOS. On vous explique pourquoi le prince Harry porte une toute nouvelle bague noire à sa main droite !

Que Meghan Markle se rassure, le prince Harry porte toujours son alliance à l'annuaire de la main gauche, comme le veut la tradition. Mais, depuis quelques jours, le frère du prince William a innové. Il porte désormais à l'annuaire de la main droite une curieuse bague noire. Dans un premier temps, les rumeurs ont circulé sur la signification de cet accessoire qui a fait son arrivée à la main du prince Harry quelques jours après l'annonce de sa future paternité et alors qu'il se trouve en Océanie pour une tournée de deux semaines avec son épouse.S'agissait-il d'un cadeau lié à la grossesse de Meghan Markle ? S'agissait-il d'un objet lié aux prochains Invictus Games, compétitions pour les blessés de guerre qui débutera samedi 20 octobre à Sydney, en Australie ? Non, c'est bien plus simple que cela. Cette bague, il s'agit du modèle Heritage de la marque Oura Ring spécialisée dans l'analyse du sommeil.D'une valeur de 300$, elle est reliée directement à votre smartphone et partage des données sur vos différents cycles de sommeil. Pratique quand on sait que l'on va passer quinze jours de l'autre côté de la planète et qu'il va falloir s'habituer au décalage horaire. Pratique également quand on sait que, dans quelques mois, le prince Harry va devenir papa et va connaître tous les merveilleux moments où il va devoir se lever pour s'occuper de son enfant. Un achat utile, en somme. Meghan Markle et Le Prince Harry en Australie le 17 octobre 2018 © KCS Le Prince Harry en Australie le 17 octobre 2018 © KCS Meghan Markle et Le Prince Harry en Australie le 17 octobre 2018 © KCS Meghan Markle et Le Prince Harry en Australie à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle et Le Prince Harry en Australie à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Que Meghan Markle se rassure, le prince Harry porte toujours son alliance à l'annuaire de la main gauche, comme le veut la tradition. Mais, depuis quelques jours, le frère du prince William a innové. Il porte désormais à l'annuaire de la main droite une curieuse bague noire. Dans un premier temps, les rumeurs ont circulé sur la signification de cet accessoire qui a fait son arrivée à la main du prince Harry quelques jours après l'annonce de sa future paternité et alors qu'il se trouve en Océanie pour une tournée de deux semaines avec son épouse.S'agissait-il d'un cadeau lié à la grossesse de Meghan Markle ? S'agissait-il d'un objet lié aux prochains Invictus Games, compétitions pour les blessés de guerre qui débutera samedi 20 octobre à Sydney, en Australie ? Non, c'est bien plus simple que cela. Cette bague, il s'agit du modèle Heritage de la marque Oura Ring spécialisée dans l'analyse du sommeil.D'une valeur de 300$, elle est reliée directement à votre smartphone et partage des données sur vos différents cycles de sommeil. Pratique quand on sait que l'on va passer quinze jours de l'autre côté de la planète et qu'il va falloir s'habituer au décalage horaire. Pratique également quand on sait que, dans quelques mois, le prince Harry va devenir papa et va connaître tous les merveilleux moments où il va devoir se lever pour s'occuper de son enfant. Un achat utile, en somme. Meghan Markle et Le Prince Harry en Australie le 17 octobre 2018 © KCS Le Prince Harry en Australie le 17 octobre 2018 © KCS Meghan Markle et Le Prince Harry en Australie le 17 octobre 2018 © KCS Meghan Markle et Le Prince Harry en Australie à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle et Le Prince Harry en Australie à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS
18 octobre 2018

PHOTOS. Maxima de Pays-Bas : tous ses looks les plus WTF

Maxima de Pays-Bas est reine. Mais pas une reine comme les autres. Quand elle rit, elle rit franchement jusqu'à ouvrir grand sa bouche. Quand elle se rend à un événement officiel, elle n'est pas très coiffée, ou très maquillée. Bref, Maxima a tout pour être l'une des reines les plus naturelles au monde. Et c'est peut-être pour cela que Maxima ne semble pas vraiment prêter cas des usages vestimentaires. Dans sa garde-robe, il y a beaucoup (beaucoup beaucoup) de choses. De la couleur déjà. La reine Maxima ne saurait porter des vêtements noirs, blanc ou gris. Elle ne porte que de la couleur et surtout de la couleur vive. Du jaune canari, du vert fluo, du rose fluo, du bleu cyan, du orange.... Tout y passe. Il y aussi dans cette garde-robe, plutôt fournie, des motifs. Des rayures, des poids, des motifs mélangés. Parfois différentes rayures s'entremêlent comme sur sa robe longue portée le 18 avril dernier à Groningen.Maxima raffole aussi des matières saillantes : de la soie, des froufrous qui peuvent par exemple former des lignes de volants sur une robe jaune qu'elle portait par exemple le 20 mars 2018 à La Haye. Les coupes aussi ne pourraient pas être classiques. Elles sont parfois moulantes, mais très moulantes. Parfois bouffantes mais très bouffantes. Les détails n'en sont plus avec Maxima comme l'énorme noeud qui venait fermer son col de chemise le 23 mars 2018 à Doorn.Mais pourquoi ?Bref, le look de Maxima de Pays-Bas se résume dans un amas de détails, tant qu'on ne saurait ni où poser nos yeux, ni en comprendre le message au premier abord. Peut-être, est-ce une manière d'attirer les regards à la manière de la reine Elizabeth II dont il est connu qu'elle arbore les couleurs les plus vives pour toujours être la plus visible sur les photos. Peut-être aussi que finalement, Maxima de Pays-Bas n'a pas le goût de la sobriété mais c'est le sien. Et si nos yeux peuvent parfois se sentir légèrement irrités par cette profusion de couleurs et de motifs, la reine demeure sympathique parce qu'elle ne s'embarrasse que peu des codes et des manières parfaites. Maxima de Pays-Bas n'est pas parfaite. Et on aime bien. La riene maxima des Pays-Bas © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 16 octobre 2018 aux Pays-Bas © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 11 octobre 2018 en Allemagne © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 20 septembe 2018 à Dratchen © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 18 septembre 2018 à La Haye © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 12 juillet 2018 à Rotterdam © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 2 juillet 2018 aux Antilles © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 1er juillet 2018 à Curaçao © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 1er juin 2018 à La Haye © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 29 mai 2018 en Inde © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 23 mai 2018 au Luxembourg © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 16 avril 2018 à Amsterdam © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 19 avril 2018 à Groningen © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 23 mars 2018 à Doorn © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 21 mars 2018 à La Haye © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 20 mars 2018 à La Haye © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 12 mars 2018 à La Haye © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 7 mars 2018 à Naaldwijk © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 30 janvier 2018 à Doordrecht © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 27 janvier 2018 à Leewarden © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 17 janvier 2018 à Zwolle © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 1er décembre 2017 aux Caraïbes © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 1er novembre 2017 au Nigéria © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 24 octobre 2017à Eemland © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 11 octobre 20107 au Portugal © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 15 septembre 2017 à Amsterdam © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 29 juin 2017à Flevoland © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 26 juin 2017 à Amsterdam © BESTIMAGE Maxima de Pays-Bas est reine. Mais pas une reine comme les autres. Quand elle rit, elle rit franchement jusqu'à ouvrir grand sa bouche. Quand elle se rend à un événement officiel, elle n'est pas très coiffée, ou très maquillée. Bref, Maxima a tout pour être l'une des reines les plus naturelles au monde. Et c'est peut-être pour cela que Maxima ne semble pas vraiment prêter cas des usages vestimentaires. Dans sa garde-robe, il y a beaucoup (beaucoup beaucoup) de choses. De la couleur déjà. La reine Maxima ne saurait porter des vêtements noirs, blanc ou gris. Elle ne porte que de la couleur et surtout de la couleur vive. Du jaune canari, du vert fluo, du rose fluo, du bleu cyan, du orange.... Tout y passe. Il y aussi dans cette garde-robe, plutôt fournie, des motifs. Des rayures, des poids, des motifs mélangés. Parfois différentes rayures s'entremêlent comme sur sa robe longue portée le 18 avril dernier à Groningen.Maxima raffole aussi des matières saillantes : de la soie, des froufrous qui peuvent par exemple former des lignes de volants sur une robe jaune qu'elle portait par exemple le 20 mars 2018 à La Haye. Les coupes aussi ne pourraient pas être classiques. Elles sont parfois moulantes, mais très moulantes. Parfois bouffantes mais très bouffantes. Les détails n'en sont plus avec Maxima comme l'énorme noeud qui venait fermer son col de chemise le 23 mars 2018 à Doorn.Mais pourquoi ?Bref, le look de Maxima de Pays-Bas se résume dans un amas de détails, tant qu'on ne saurait ni où poser nos yeux, ni en comprendre le message au premier abord. Peut-être, est-ce une manière d'attirer les regards à la manière de la reine Elizabeth II dont il est connu qu'elle arbore les couleurs les plus vives pour toujours être la plus visible sur les photos. Peut-être aussi que finalement, Maxima de Pays-Bas n'a pas le goût de la sobriété mais c'est le sien. Et si nos yeux peuvent parfois se sentir légèrement irrités par cette profusion de couleurs et de motifs, la reine demeure sympathique parce qu'elle ne s'embarrasse que peu des codes et des manières parfaites. Maxima de Pays-Bas n'est pas parfaite. Et on aime bien. La riene maxima des Pays-Bas © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 16 octobre 2018 aux Pays-Bas © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 11 octobre 2018 en Allemagne © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 20 septembe 2018 à Dratchen © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 18 septembre 2018 à La Haye © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 12 juillet 2018 à Rotterdam © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 2 juillet 2018 aux Antilles © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 1er juillet 2018 à Curaçao © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 1er juin 2018 à La Haye © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 29 mai 2018 en Inde © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 23 mai 2018 au Luxembourg © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 16 avril 2018 à Amsterdam © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 19 avril 2018 à Groningen © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 23 mars 2018 à Doorn © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 21 mars 2018 à La Haye © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 20 mars 2018 à La Haye © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 12 mars 2018 à La Haye © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 7 mars 2018 à Naaldwijk © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 30 janvier 2018 à Doordrecht © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 27 janvier 2018 à Leewarden © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 17 janvier 2018 à Zwolle © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 1er décembre 2017 aux Caraïbes © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 1er novembre 2017 au Nigéria © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 24 octobre 2017à Eemland © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 11 octobre 20107 au Portugal © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 15 septembre 2017 à Amsterdam © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 29 juin 2017à Flevoland © BESTIMAGE La reine Maxima des Pays-Bas le 26 juin 2017 à Amsterdam © BESTIMAGE
18 octobre 2018

PHOTO. L'hommage émouvant de Clotilde Courau à Guillaume Depardieu, dix ans après sa mort

Le 13 octobre 2008, Guillaume Depardieu disparaissait à l'âge de 37 ans des suites d'une pneumonie. Dix ans après sa mort, Clotilde Courau, avec qui il a un temps partagé sa vie, a publié sur son compte Instagram un message très émouvant, accompagné d'une magnifique photo d'elle et du comédien. "L'âme éternelle", a simplement écrit l'actrice, en légende de ce cliché où elle pose, endormie, la tête sur l'épaule de Guillaume Depardieu, tandis qu'il regarde fixement l'objectif.Un hommage poignant, qui a beaucoup fait réagir les internautes, visiblement émus par cette attention de la part de Clotilde Courau : "Elle est touchante cette photo", "Magnifique cette photo", "Sublime photo, remplie de douceur", "Belles âmes", ou encore "Vous étiez un couple très touchant à l'époque", peut-on lire parmi les commentaires. View this post on Instagram L ÂME ÉTERNELLE #tbt #13oct #guillaumedepardieu #photography #lucroux A post shared by Clotilde Courau (@courauclotilde) on Oct 18, 2018 at 2:47am PDT "Ils ont mis là un petit bout de leur histoire avec lui"Un hommage parmi tant d'autres, comme en témoigne notamment la tombe de Guillaume Depardieu, à Bougival, que sa mère Elisabeth ne s'est jamais résolue à nettoyer depuis son enterrement, comme elle le confiait à Gala : "De plus en plus, c'est un vrai fouillis que je ne veux pas nettoyer par respect pour les gens qui ont mis là un petit bout de leur histoire avec lui." L'ex-femme de Gérard Depardieu poursuit : "Et c'est à chaque fois très émouvant pour moi car ce sont presque des choses d'enfant : des petits anges, des cailloux positionnés dans un ordre mystérieux, des plaques où l'on peut lire 'A mon ami pour la vie'... Des bouquets de fleurs apparaissent aussi. Tout cela me fait beaucoup de bien. Je me dis qu'il n'est pas oublié." PRIX ROMY SCHNEIDER PARIS PRIX JEAN GABIN "GUILLAUME DEPARDIEU" LUNETTES NOIRES "CLOTILDE COURAU" SO © COADIC GUIREC / BESTIMAGE PHOTO. L'hommage émouvant de Clotilde Courau à Guillaume Depardieu, dix ans après sa mort © Instagram "CLOTILDE COURAU" "GUILLAUME DEPARDIEU" MONTEE DES MARCHES OUVERTURE DU 50EME FESTIVAL DU FILM INTER © ANGELI-RINDOFF-GARCIA / BESTIMAGE ARCHIVES - CLOTILDE COURAU ET GUILLAUME DEPARDIEU A LA MONTEE DES MARCHES LORS DE L' OUVERTURE DU 50 © ANGELI-RINDOFF-GARCIA / BESTIMAGE ARCHIVES - "GUILLAUME DEPARDIEU" "CLOTILDE COURAU" A L'INTERIEUR OUVERTURE DU 50EME FESTIVAL DU FILM © ANGELI-RINDOFF-GARCIA / BESTIMAGE ARCHIVES - CLOTILDE COURAU ET GUILLAUME DEPARDIEU AU FESTIVAL DE CANNES EN 1997 © ANGELI-RINDOFF-GARCIA / BESTIMAGE "GUILLAUME DEPARDIEU" "CLOTILDE COURAU" "PLAN AMERICAIN" PARIS BAGATELLE 1997 © RINDOFF-GUIREC / BESTIMAGE Le 13 octobre 2008, Guillaume Depardieu disparaissait à l'âge de 37 ans des suites d'une pneumonie. Dix ans après sa mort, Clotilde Courau, avec qui il a un temps partagé sa vie, a publié sur son compte Instagram un message très émouvant, accompagné d'une magnifique photo d'elle et du comédien. "L'âme éternelle", a simplement écrit l'actrice, en légende de ce cliché où elle pose, endormie, la tête sur l'épaule de Guillaume Depardieu, tandis qu'il regarde fixement l'objectif.Un hommage poignant, qui a beaucoup fait réagir les internautes, visiblement émus par cette attention de la part de Clotilde Courau : "Elle est touchante cette photo", "Magnifique cette photo", "Sublime photo, remplie de douceur", "Belles âmes", ou encore "Vous étiez un couple très touchant à l'époque", peut-on lire parmi les commentaires. View this post on Instagram L ÂME ÉTERNELLE #tbt #13oct #guillaumedepardieu #photography #lucroux A post shared by Clotilde Courau (@courauclotilde) on Oct 18, 2018 at 2:47am PDT "Ils ont mis là un petit bout de leur histoire avec lui"Un hommage parmi tant d'autres, comme en témoigne notamment la tombe de Guillaume Depardieu, à Bougival, que sa mère Elisabeth ne s'est jamais résolue à nettoyer depuis son enterrement, comme elle le confiait à Gala : "De plus en plus, c'est un vrai fouillis que je ne veux pas nettoyer par respect pour les gens qui ont mis là un petit bout de leur histoire avec lui." L'ex-femme de Gérard Depardieu poursuit : "Et c'est à chaque fois très émouvant pour moi car ce sont presque des choses d'enfant : des petits anges, des cailloux positionnés dans un ordre mystérieux, des plaques où l'on peut lire 'A mon ami pour la vie'... Des bouquets de fleurs apparaissent aussi. Tout cela me fait beaucoup de bien. Je me dis qu'il n'est pas oublié." PRIX ROMY SCHNEIDER PARIS PRIX JEAN GABIN "GUILLAUME DEPARDIEU" LUNETTES NOIRES "CLOTILDE COURAU" SO © COADIC GUIREC / BESTIMAGE PHOTO. L'hommage émouvant de Clotilde Courau à Guillaume Depardieu, dix ans après sa mort © Instagram "CLOTILDE COURAU" "GUILLAUME DEPARDIEU" MONTEE DES MARCHES OUVERTURE DU 50EME FESTIVAL DU FILM INTER © ANGELI-RINDOFF-GARCIA / BESTIMAGE ARCHIVES - CLOTILDE COURAU ET GUILLAUME DEPARDIEU A LA MONTEE DES MARCHES LORS DE L' OUVERTURE DU 50 © ANGELI-RINDOFF-GARCIA / BESTIMAGE ARCHIVES - "GUILLAUME DEPARDIEU" "CLOTILDE COURAU" A L'INTERIEUR OUVERTURE DU 50EME FESTIVAL DU FILM © ANGELI-RINDOFF-GARCIA / BESTIMAGE ARCHIVES - CLOTILDE COURAU ET GUILLAUME DEPARDIEU AU FESTIVAL DE CANNES EN 1997 © ANGELI-RINDOFF-GARCIA / BESTIMAGE "GUILLAUME DEPARDIEU" "CLOTILDE COURAU" "PLAN AMERICAIN" PARIS BAGATELLE 1997 © RINDOFF-GUIREC / BESTIMAGE
18 octobre 2018

PHOTOS. Exit les talons aiguilles ! Meghan Markle opte pour des ballerines pour aller à la plage

Une première pour Meghan Markle. La duchesse de Sussex, actuellement en voyage officiel en Australie avec son époux le prince Harry, est allée à la rencontre des jeunes volontaires, chargés du nettoyage de la plage de Melbourne. Et si elle est arrivée pimpante dans une élégante robe noire boutonnée sur le côté, Meghan Markle a vite délaissé ses escarpins et opté pour une paire de ballerines noires, plates. Et ce probablement pour une question de confort. Car difficile de garder un port altier et une allure élégante lorsque l'on marche dans le sable avec des talons.Un détail vestimentaire qui est néanmoins une première pour Meghan Markle. En effet, lors de ses déplacements officiels, la duchesse de Sussex opte toujours pour des talons hauts. L'une des seules fois où elle a été aperçue en train de porter des chaussures plates, c'est lorsqu'elle s'est rendue en juillet dernier à l'Audi Polo Challenge au Coworth Park d'Ascot, vêtue d'un jean slim et de mocassins. Car visiblement, lorsque la situation l'exige, Meghan Markle privilégie le confort, à plat.Du confort pour éviter les pieds qui enflentCependant, il se trouve que pour protéger ses pieds à force de porter des talons à répétition, Meghan Markle a trouvé une astuce : porter des chaussures trop grandes. Selon Harriet Davey, styliste interrogée par The Sun, il serait plus confortable de porter la chaussure une pointure voir deux au-dessus de sa véritable taille. "Les célébrités portent souvent une ou deux tailles au-dessus pour éviter les ampoules sur le tapis rouge. (...) Il n'y a rien de pire que des chaussures inconfortables et quand les célébrités comme Meghan portent des chaussures pendant des heures, leurs pieds peuvent enfler". Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, visitent l'école primaire "Alb © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, visitent l'école primaire "Alb © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, visitent l'école primaire "Alb © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, visitent l'école primaire "Alb © Backgrid USA / Bestimage Une première pour Meghan Markle. La duchesse de Sussex, actuellement en voyage officiel en Australie avec son époux le prince Harry, est allée à la rencontre des jeunes volontaires, chargés du nettoyage de la plage de Melbourne. Et si elle est arrivée pimpante dans une élégante robe noire boutonnée sur le côté, Meghan Markle a vite délaissé ses escarpins et opté pour une paire de ballerines noires, plates. Et ce probablement pour une question de confort. Car difficile de garder un port altier et une allure élégante lorsque l'on marche dans le sable avec des talons.Un détail vestimentaire qui est néanmoins une première pour Meghan Markle. En effet, lors de ses déplacements officiels, la duchesse de Sussex opte toujours pour des talons hauts. L'une des seules fois où elle a été aperçue en train de porter des chaussures plates, c'est lorsqu'elle s'est rendue en juillet dernier à l'Audi Polo Challenge au Coworth Park d'Ascot, vêtue d'un jean slim et de mocassins. Car visiblement, lorsque la situation l'exige, Meghan Markle privilégie le confort, à plat.Du confort pour éviter les pieds qui enflentCependant, il se trouve que pour protéger ses pieds à force de porter des talons à répétition, Meghan Markle a trouvé une astuce : porter des chaussures trop grandes. Selon Harriet Davey, styliste interrogée par The Sun, il serait plus confortable de porter la chaussure une pointure voir deux au-dessus de sa véritable taille. "Les célébrités portent souvent une ou deux tailles au-dessus pour éviter les ampoules sur le tapis rouge. (...) Il n'y a rien de pire que des chaussures inconfortables et quand les célébrités comme Meghan portent des chaussures pendant des heures, leurs pieds peuvent enfler". Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, visitent l'école primaire "Alb © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, visitent l'école primaire "Alb © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, visitent l'école primaire "Alb © Backgrid USA / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, duchesse de Sussex, visitent l'école primaire "Alb © Backgrid USA / Bestimage
18 octobre 2018

VIDEO. Pour le journaliste Jean-François Kahn, Johnny Hallyday "n'était pas un type très intelligent"

Près d'un an après son décès, Johnny Hallyday occupe encore le devant de la scène médiatique. Alors qu'un livre sur son épouse Laeticia, écrit par les journalistes Laurence Pieau et François Vignolle, et intitulé Laeticia, la vraie histoire, vient de sortir, l'album posthume du rockeur sera commercialisé dans la nuit de jeudi 18 à vendredi 19 octobre à partir de minuit. Évidemment, sur les plateaux de télévision, les journalistes parlent, les experts commentent, les proches témoignent. Et si les propos à l'égard de Johnny Hallyday sont souvent flatteurs, certains n'hésitent pas à dézinguer l'artiste.Invité sur le plateau de L'heure des Pros sur CNews mardi 16 octobre, le journaliste et écrivain Jean-François Kahn, fondateur de l'hebdomadaire Marianne, a eu des mots particulièrement durs sur les capacités intellectuelles du chanteur, tout en soulignant ses formidables qualités artistiques. "J'aime beaucoup sa façon de chanter, sa voix. Je l'ai connu un peu, je vais choquer peut-être des gens en disant ça, mais tant pis. En effet, ce n'était pas un type très intelligent quand on parlait avec lui", a déclaré Jean-François Kahn."Mais il chantait de façon incroyablement intelligente, et j'ai l'impression en effet que toute son intelligence il l'avait investie dans sa façon de chanter", a ensuite expliqué le journaliste. "On se rend compte, il était un peu réduit... mais tout à coup, quand il chantait, il y avait une intelligence", a-t-il conclut, rappelant que ses propos n'engageaient que lui. Près d'un an après son décès, Johnny Hallyday occupe encore le devant de la scène médiatique. Alors qu'un livre sur son épouse Laeticia, écrit par les journalistes Laurence Pieau et François Vignolle, et intitulé Laeticia, la vraie histoire, vient de sortir, l'album posthume du rockeur sera commercialisé dans la nuit de jeudi 18 à vendredi 19 octobre à partir de minuit. Évidemment, sur les plateaux de télévision, les journalistes parlent, les experts commentent, les proches témoignent. Et si les propos à l'égard de Johnny Hallyday sont souvent flatteurs, certains n'hésitent pas à dézinguer l'artiste.Invité sur le plateau de L'heure des Pros sur CNews mardi 16 octobre, le journaliste et écrivain Jean-François Kahn, fondateur de l'hebdomadaire Marianne, a eu des mots particulièrement durs sur les capacités intellectuelles du chanteur, tout en soulignant ses formidables qualités artistiques. "J'aime beaucoup sa façon de chanter, sa voix. Je l'ai connu un peu, je vais choquer peut-être des gens en disant ça, mais tant pis. En effet, ce n'était pas un type très intelligent quand on parlait avec lui", a déclaré Jean-François Kahn."Mais il chantait de façon incroyablement intelligente, et j'ai l'impression en effet que toute son intelligence il l'avait investie dans sa façon de chanter", a ensuite expliqué le journaliste. "On se rend compte, il était un peu réduit... mais tout à coup, quand il chantait, il y avait une intelligence", a-t-il conclut, rappelant que ses propos n'engageaient que lui.
18 octobre 2018

Affaire Maëlys : l'oncle de la fillette voulait se rendre chez Nordahl Lelandais deux heures après sa disparition

Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, la petite Maëlys disparaissait dans d'étranges circonstances alors qu'elle assistait avec ses parents à un mariage. Face aux incohérences de Nordahl Lelandais, qui a avoué le meurtre de la fillette en février dernier, les enquêteurs ont organisé une reconstitution du drame le 24 septembre dernier. Une soirée éprouvante pour les proches de Maëlys, qui se sont confiés à Paris Match, dans son numéro en kiosque jeudi 18 octobre. Ils y livrent quelques détails sur le comportement du meurtrier présumé le soir du drame, tandis que les invités du mariage cherchaient désespérément la fillette.Et le départ précipité de Nordahl Lelandais avant l'arrivée des gendarmes n'a rien arrangé à son comportement, déjà très suspect. L'oncle de Maëlys, prénommé David, rapporte que deux heures après la disparition de sa nièce, il a voulu se rendre chez l'ancien maître-chien. Sans succès face aux autorités. "On les a suppliés de nous laisser aller chez lui. On avait tout : ses nom, adresse, numéro de téléphone ! Mais ils ont appliqué le règlement : 'personne ne quitte la zone !'", rapporte-t-il."Il n'a émis aucun regret"La tante maternelle de la petite fille, Séverine, livre notamment quelques détails sur le comportement du meurtrier présumé qui aurait assuré ce soir-là aux enquêteurs qu'il avait obtenu l'aval de la mère de Maëlys avant d'emmener la jeune fille dans sa voiture. "Il a eu le culot de déclarer aux enquêteurs que Jennifer lui avait donné l'autorisation d'emmener Maëlys...", confie-t-elle. "Lui qui n'a émis aucun regret, formulé aucune excuse. Pendant toute la reconstruction, il a soutenu le regard de Jennifer et de son mari. Même lorsqu'il a mimé les quatre ou cinq coups portés à Maë. Des coups de poing d'une telle violence qu'il a arraché la tête du mannequin. Devant ma soeur...", s'insurge Séverine. La petite Maëlys, retrouvée morte après avoir disparu lors d'un mariage en Isère en août 2017 © Capture BFMTV Nordahl Lelandais, meurtrier présumé de la petite Maëlys © Capture BFMTV Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, la petite Maëlys disparaissait dans d'étranges circonstances alors qu'elle assistait avec ses parents à un mariage. Face aux incohérences de Nordahl Lelandais, qui a avoué le meurtre de la fillette en février dernier, les enquêteurs ont organisé une reconstitution du drame le 24 septembre dernier. Une soirée éprouvante pour les proches de Maëlys, qui se sont confiés à Paris Match, dans son numéro en kiosque jeudi 18 octobre. Ils y livrent quelques détails sur le comportement du meurtrier présumé le soir du drame, tandis que les invités du mariage cherchaient désespérément la fillette.Et le départ précipité de Nordahl Lelandais avant l'arrivée des gendarmes n'a rien arrangé à son comportement, déjà très suspect. L'oncle de Maëlys, prénommé David, rapporte que deux heures après la disparition de sa nièce, il a voulu se rendre chez l'ancien maître-chien. Sans succès face aux autorités. "On les a suppliés de nous laisser aller chez lui. On avait tout : ses nom, adresse, numéro de téléphone ! Mais ils ont appliqué le règlement : 'personne ne quitte la zone !'", rapporte-t-il."Il n'a émis aucun regret"La tante maternelle de la petite fille, Séverine, livre notamment quelques détails sur le comportement du meurtrier présumé qui aurait assuré ce soir-là aux enquêteurs qu'il avait obtenu l'aval de la mère de Maëlys avant d'emmener la jeune fille dans sa voiture. "Il a eu le culot de déclarer aux enquêteurs que Jennifer lui avait donné l'autorisation d'emmener Maëlys...", confie-t-elle. "Lui qui n'a émis aucun regret, formulé aucune excuse. Pendant toute la reconstruction, il a soutenu le regard de Jennifer et de son mari. Même lorsqu'il a mimé les quatre ou cinq coups portés à Maë. Des coups de poing d'une telle violence qu'il a arraché la tête du mannequin. Devant ma soeur...", s'insurge Séverine. La petite Maëlys, retrouvée morte après avoir disparu lors d'un mariage en Isère en août 2017 © Capture BFMTV Nordahl Lelandais, meurtrier présumé de la petite Maëlys © Capture BFMTV
18 octobre 2018

Pippa Middleton jeune maman : pourquoi Kate Middleton ne lui rendra pas visite à la maternité

Le mardi 16 octobre, Pippa Middleton a suivi les traces de sa grande sœur Kate et elle est devenue maman à son tour d'un petit garçon à l'âge de 35 ans. Elle aussi a choisi d'accoucher dans la très chic Lindo Wing de l'hôpital Saint-Mary de Londres. Si son mari James Matthews a accouru à la maternité avec le sac à langer et son petit frère James Middleton est venu voir son neveu, Pippa Middleton n'a pas eu le droit à une visite de Kate pour le moment.Selon les informations du quotidien The Express, la maman de George, Charlotte et Louis n'ira pas prendre des nouvelles et féliciter sa sœur à la Lindo Wing. Ce n'est pas une question de planning puisque Kate Middleton n'a aucun engagement officiel depuis le début de la semaine. La femme du prince William n'a pas voulu voler la vedette à sa petite sœur et préfère voir son neveu un peu plus tard en allant rendre visite à Pippa et James Matthews chez eux. Il faut dire que la jeune maman n'avait pas non plus rendu visite à sa sœur à la maternité lors de la naissance de ses trois enfants. Kate Middleton y est resté un minimum de temps avant de sortir le jour même de son accouchement comme lors de la naissance du prince Louis en avril 2018."Ravis pour Pippa et James"Kate Middleton et le prince William ne sont pas restés silencieux depuis l'accouchement de Pippa. Ils ont partagé un communiqué via le palais de Kensington Palace. "Le duc et la duchesse de Cambridge sont ravis pour Pippa et James", ont-ils sobrement commenté. Ils connaissent sûrement le prénom du cousin de George, Charlotte et Louis. Pour le moment, le secret est bien gardé chez les Middleton et les Matthews. Naissance - Pippa Middleton est maman d'un petit garçon - CATHERINE, LA DUCHESSE DE CAMBRIDGE (KATE © AGENCE / BESTIMAGE Naissance - Pippa Middleton est maman d'un petit garçon - Pippa Middleton et sa soeur Catherine (Kat © AGENCE / BESTIMAGE James Matthews, le mari de Pippa Middleton, arrive à l'hôpital Lindo Wing avec un sac de voyage à Lo © Agence / Bestimage James Middleton est allé rendre visite à sa soeur Pippa et son nouveau-né à l'hôpital St Mary's à Lo © Backgrid UK/ Bestimage Naissance - Pippa Middleton est maman d'un petit garçon - Pippa Middleton enceinte et James Matthews © Agence / Bestimage Pippa Middleton enceinte - Sorties après la cérémonie de mariage de la princesse Eugenie d'York et J © Agence / Bestimage Pippa Middleton arriving for the christening of Prince Louis, the youngest son of the Duke and Duche © © WPA rota / KCS PRESSE Pregnant Pippa Middleton catches the wind in her hair arriving at Wimbledon with husband James Matth © © Mega / KCS PRESSE Le mardi 16 octobre, Pippa Middleton a suivi les traces de sa grande sœur Kate et elle est devenue maman à son tour d'un petit garçon à l'âge de 35 ans. Elle aussi a choisi d'accoucher dans la très chic Lindo Wing de l'hôpital Saint-Mary de Londres. Si son mari James Matthews a accouru à la maternité avec le sac à langer et son petit frère James Middleton est venu voir son neveu, Pippa Middleton n'a pas eu le droit à une visite de Kate pour le moment.Selon les informations du quotidien The Express, la maman de George, Charlotte et Louis n'ira pas prendre des nouvelles et féliciter sa sœur à la Lindo Wing. Ce n'est pas une question de planning puisque Kate Middleton n'a aucun engagement officiel depuis le début de la semaine. La femme du prince William n'a pas voulu voler la vedette à sa petite sœur et préfère voir son neveu un peu plus tard en allant rendre visite à Pippa et James Matthews chez eux. Il faut dire que la jeune maman n'avait pas non plus rendu visite à sa sœur à la maternité lors de la naissance de ses trois enfants. Kate Middleton y est resté un minimum de temps avant de sortir le jour même de son accouchement comme lors de la naissance du prince Louis en avril 2018."Ravis pour Pippa et James"Kate Middleton et le prince William ne sont pas restés silencieux depuis l'accouchement de Pippa. Ils ont partagé un communiqué via le palais de Kensington Palace. "Le duc et la duchesse de Cambridge sont ravis pour Pippa et James", ont-ils sobrement commenté. Ils connaissent sûrement le prénom du cousin de George, Charlotte et Louis. Pour le moment, le secret est bien gardé chez les Middleton et les Matthews. Naissance - Pippa Middleton est maman d'un petit garçon - CATHERINE, LA DUCHESSE DE CAMBRIDGE (KATE © AGENCE / BESTIMAGE Naissance - Pippa Middleton est maman d'un petit garçon - Pippa Middleton et sa soeur Catherine (Kat © AGENCE / BESTIMAGE James Matthews, le mari de Pippa Middleton, arrive à l'hôpital Lindo Wing avec un sac de voyage à Lo © Agence / Bestimage James Middleton est allé rendre visite à sa soeur Pippa et son nouveau-né à l'hôpital St Mary's à Lo © Backgrid UK/ Bestimage Naissance - Pippa Middleton est maman d'un petit garçon - Pippa Middleton enceinte et James Matthews © Agence / Bestimage Pippa Middleton enceinte - Sorties après la cérémonie de mariage de la princesse Eugenie d'York et J © Agence / Bestimage Pippa Middleton arriving for the christening of Prince Louis, the youngest son of the Duke and Duche © © WPA rota / KCS PRESSE Pregnant Pippa Middleton catches the wind in her hair arriving at Wimbledon with husband James Matth © © Mega / KCS PRESSE
18 octobre 2018

Johnny Hallyday : comment et où écouter son nouvel album "Mon pays, c'est l'amour" la nuit de sa sortie

Depuis des mois, les fans de Johnny Hallyday n'attendent que ça. Le 19 octobre dès minuit pétante, ils pourront enfin écouter l'album posthume du chanteur, intitulé Mon pays, c'est l'amour. Un album que beaucoup auront la chance de pouvoir écouter dès minuit. En effet, l'album sera disponible en écoute sur Soptify et Deezer. Deezer qui organise un événement au-delà des écrans, sur le parvis de la gare Saint-Lazare. En effet, la plateforme a décidé de marquer le coup en installant une large structure circulaire sur laquelle les passants et autres curieux ou fans pourront brancher leurs casques à l'un des quelque 200 câbles disponibles pour écouter le nouvel album de Johnny Hallyday, mort en décembre 2017. Cette structure événementielle va rester jusqu'au vendredi soir à 22 heures, puis samedi et dimanche de 10 heures à 22 heures. De quoi laisser le temps aux passants de s'arrêter quelque minutes pour écouter la dernière oeuvre du chanteur.Dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 octobre, à minuit, des boutiques seront ouvertes exceptionnellement pour que les fans puissent acheter physiquement le nouveau disque du chanteur. A Paris, la Fnac des Champs-Elysées sera ouverte de minuit à 4 heures du matin. A Claye-Souilly, en Seine-et-Marne, le Cultura sera également ouvert à minuit. A Orléans, l'espace culturel Leclerc d'Olivet sera lui aussi ouvert. Mille fans ont pour leur part choisi de vivre cette écoute ensemble. Après avoir participé à un concours, ils se donneront rendez-vous dès ce jeudi soir à 22 heures dans un des vingt cinémas CGR participant à cet événement pour écouter la voix du taulier.Déjà plus de 100 000 pré-commandesLa maison de production de l'album, Warner, a vu les choses en grand avec 800.000 exemplaires prêts à la vente. Plus de 100.000 ont déjà été vendus à pré-commande, offrant déjà à Johnny Hallyday un disque de platine, avant même que son album ne soit sorti... Les pré-commandes sont aussi disponibles sur les sites spécialisés de commerce en ligne. L'album est vendu au prix de 15,99 euros. Il est possible de se l'offrir avec un livret de 28 pages sur la confection du disque pour 17,99 euros. Enfin, la version vinyle de l'album est au prix de 24,99 euros. LA GRANDE SOIREE DU TELETHON 2014 © TELE STAR / MONDADORI FRANCE LA GRANDE SOIREE DU TELETHON 2014 © TELE STAR / MONDADORI FRANCE 31EME VICTOIRES DE LA MUSIQUE © JACQUES BOURGUET / TELE STAR - MONDADORI FRANCE 31EME VICTOIRES DE LA MUSIQUE © JACQUES BOURGUET / TELE STAR - MONDADORI FRANCE CHACUN SA VIE © LES FILMS 13 FESTIVAL DE CANNES 2009 / SORTIE MARCHES VENGEANCE © TELE STAR / MONDADORI FRANCE FESTIVAL DE CANNES 2009 / SORTIE MARCHES VENGEANCE © TELE STAR / MONDADORI FRANCE Depuis des mois, les fans de Johnny Hallyday n'attendent que ça. Le 19 octobre dès minuit pétante, ils pourront enfin écouter l'album posthume du chanteur, intitulé Mon pays, c'est l'amour. Un album que beaucoup auront la chance de pouvoir écouter dès minuit. En effet, l'album sera disponible en écoute sur Soptify et Deezer. Deezer qui organise un événement au-delà des écrans, sur le parvis de la gare Saint-Lazare. En effet, la plateforme a décidé de marquer le coup en installant une large structure circulaire sur laquelle les passants et autres curieux ou fans pourront brancher leurs casques à l'un des quelque 200 câbles disponibles pour écouter le nouvel album de Johnny Hallyday, mort en décembre 2017. Cette structure événementielle va rester jusqu'au vendredi soir à 22 heures, puis samedi et dimanche de 10 heures à 22 heures. De quoi laisser le temps aux passants de s'arrêter quelque minutes pour écouter la dernière oeuvre du chanteur.Dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 octobre, à minuit, des boutiques seront ouvertes exceptionnellement pour que les fans puissent acheter physiquement le nouveau disque du chanteur. A Paris, la Fnac des Champs-Elysées sera ouverte de minuit à 4 heures du matin. A Claye-Souilly, en Seine-et-Marne, le Cultura sera également ouvert à minuit. A Orléans, l'espace culturel Leclerc d'Olivet sera lui aussi ouvert. Mille fans ont pour leur part choisi de vivre cette écoute ensemble. Après avoir participé à un concours, ils se donneront rendez-vous dès ce jeudi soir à 22 heures dans un des vingt cinémas CGR participant à cet événement pour écouter la voix du taulier.Déjà plus de 100 000 pré-commandesLa maison de production de l'album, Warner, a vu les choses en grand avec 800.000 exemplaires prêts à la vente. Plus de 100.000 ont déjà été vendus à pré-commande, offrant déjà à Johnny Hallyday un disque de platine, avant même que son album ne soit sorti... Les pré-commandes sont aussi disponibles sur les sites spécialisés de commerce en ligne. L'album est vendu au prix de 15,99 euros. Il est possible de se l'offrir avec un livret de 28 pages sur la confection du disque pour 17,99 euros. Enfin, la version vinyle de l'album est au prix de 24,99 euros. LA GRANDE SOIREE DU TELETHON 2014 © TELE STAR / MONDADORI FRANCE LA GRANDE SOIREE DU TELETHON 2014 © TELE STAR / MONDADORI FRANCE 31EME VICTOIRES DE LA MUSIQUE © JACQUES BOURGUET / TELE STAR - MONDADORI FRANCE 31EME VICTOIRES DE LA MUSIQUE © JACQUES BOURGUET / TELE STAR - MONDADORI FRANCE CHACUN SA VIE © LES FILMS 13 FESTIVAL DE CANNES 2009 / SORTIE MARCHES VENGEANCE © TELE STAR / MONDADORI FRANCE FESTIVAL DE CANNES 2009 / SORTIE MARCHES VENGEANCE © TELE STAR / MONDADORI FRANCE
18 octobre 2018

PHOTOS. Meghan Markle dévoile son (léger) baby bump dans une robe très sobre

Meghan Markle continue son harassant royal tour avec le prince Harry de l'autre côté de la planète. Le mercredi 17 octobre, la Duchesse de Sussex a fait une halte à Melbourne où elle a dévoilé de nouveau son (léger) baby bump dans une robe chemise longue en coton bleu marine. Une tenue d'une sobriété infinie qui s'inscrit parfaitement dans le style signature de Meghan Markle. Après avoir gardé son manteau une bonne partie de la journée, la femme du prince Harry n'a pas hésité à afficher les premiers effets du début de sa grossesse comme la veille dans sa robe blanche.Meghan et Harry se sont rendus dans le jardin botanique royal où le couple princier a été accueilli par une foule très dense et des centaines de fans hystériques. L'ex-actrice américaine est repartie avec de multiples cadeaux, offerts par ses admirateurs. Après un déjeuner typiquement australien dans un restaurant de banlieue, Harry et Meghan ont fait un tour à la plage où ils ont visité une école primaire. Meghan Markle s'est fait une belle frayeur quand des élèves lui ont proposé d'essayer un circuit de voitures télécommandées. L'ex-star de Suits a été surprise par le bruit quand elle a appuyé sur le bouton pour lancer la voiture.Le 16 octobre, Meghan Markle a révélé qu'elle était "un peu fatiguée" lors d'une discussion comme l'a rapporté le Daily Mail. Lors de ce royal tour, la duchesse de Sussex multiplie les visites à un rythme harassant mais "l'adrénaline la fait tenir". Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Meghan Markle continue son harassant royal tour avec le prince Harry de l'autre côté de la planète. Le mercredi 17 octobre, la Duchesse de Sussex a fait une halte à Melbourne où elle a dévoilé de nouveau son (léger) baby bump dans une robe chemise longue en coton bleu marine. Une tenue d'une sobriété infinie qui s'inscrit parfaitement dans le style signature de Meghan Markle. Après avoir gardé son manteau une bonne partie de la journée, la femme du prince Harry n'a pas hésité à afficher les premiers effets du début de sa grossesse comme la veille dans sa robe blanche.Meghan et Harry se sont rendus dans le jardin botanique royal où le couple princier a été accueilli par une foule très dense et des centaines de fans hystériques. L'ex-actrice américaine est repartie avec de multiples cadeaux, offerts par ses admirateurs. Après un déjeuner typiquement australien dans un restaurant de banlieue, Harry et Meghan ont fait un tour à la plage où ils ont visité une école primaire. Meghan Markle s'est fait une belle frayeur quand des élèves lui ont proposé d'essayer un circuit de voitures télécommandées. L'ex-star de Suits a été surprise par le bruit quand elle a appuyé sur le bouton pour lancer la voiture.Le 16 octobre, Meghan Markle a révélé qu'elle était "un peu fatiguée" lors d'une discussion comme l'a rapporté le Daily Mail. Lors de ce royal tour, la duchesse de Sussex multiplie les visites à un rythme harassant mais "l'adrénaline la fait tenir". Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Meghan Markle lors du royal tour à Melbourne le 18 octobre 2018 © KCS Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle, enceinte, duchesse de Sussex, vont à la rencontre © Matrix / Bestimage
18 octobre 2018

PHOTOS. Le retour triomphal de Kylian Mbappé à Bondy, sa ville natale

"Vous ne savez pas à quel point je suis heureux de vous voir ! Je suis plus heureux que vous !". Près de dix mille personnes se sont rassemblées mercredi 18 octobre dans l'enceinte du stade Léo-Lagrange de Bondy, en Seine-Saint-Denis, pour accueillir en héros le jeune Kylian Mbappé. Pour son premier passage dans sa ville natale depuis son sacre lors de la Coupe du monde en Russie, le footballeur de 19 ans a été accueilli comme une star par ses fans qui le qualifient désormais d'"enfant du pays"."C'est la ville où j'ai passé la majeure partie de ma vie. J'ai un nombre incalculable de souvenirs ici. C'est la ville qui m'a permis de commencer mon rêve", a déclaré Kylian Mbappé au micro de Franceinfo, avant de monter sur scène pour recevoir le titre de citoyen d'honneur de la ville. Sur son promontoire, l'attaquant français a exhorté ses supporteurs à "croire en leurs rêves". "J'espère qu'un jour l'un de vous sera à ma place et que je viendrai l'acclamer", a-t-il lancé alors que la foule scandait "Kylian ! Kylian !". Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, avec Sylvine Thomassin, maire de Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE "Vous ne savez pas à quel point je suis heureux de vous voir ! Je suis plus heureux que vous !". Près de dix mille personnes se sont rassemblées mercredi 18 octobre dans l'enceinte du stade Léo-Lagrange de Bondy, en Seine-Saint-Denis, pour accueillir en héros le jeune Kylian Mbappé. Pour son premier passage dans sa ville natale depuis son sacre lors de la Coupe du monde en Russie, le footballeur de 19 ans a été accueilli comme une star par ses fans qui le qualifient désormais d'"enfant du pays"."C'est la ville où j'ai passé la majeure partie de ma vie. J'ai un nombre incalculable de souvenirs ici. C'est la ville qui m'a permis de commencer mon rêve", a déclaré Kylian Mbappé au micro de Franceinfo, avant de monter sur scène pour recevoir le titre de citoyen d'honneur de la ville. Sur son promontoire, l'attaquant français a exhorté ses supporteurs à "croire en leurs rêves". "J'espère qu'un jour l'un de vous sera à ma place et que je viendrai l'acclamer", a-t-il lancé alors que la foule scandait "Kylian ! Kylian !". Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, avec Sylvine Thomassin, maire de Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE Kylian Mbappé, champion du monde de football 2018, enflamme ses fans au stade Léo Lagrange dans sa ville natale à Bondy le 17 octobre 2018 © BESTIMAGE
18 octobre 2018

“J'ai failli perdre mon bébé à cause d'un bagel”

Lorsqu'il évoque la consommation d'opiacés, le Président Trump lui-même parle de "fléau". Qu'il s'agisse d'héroïne ou des tranquillisants et antidouleurs dérivés de la morphine, l'épidémie de dépendance aux opioïdes est telle qu'elle a fait plus de 60 000 morts en 2016 aux Etats-Unis. Une "urgence de santé publique" qui n'épargne pas les plus jeunes. Depuis 2000, on estime que le nombre de bébés souffrant de syndrome de sevrage néonatal, autrement dit nés en manque après avoir été exposés aux opiacés in utero via la consommation de leur mère durant la grossesse, a été multiplié par cinq.Une catastrophe sanitaire qui met les nourrissons en grave danger et a conduit les maternités américaines à recourir en masse à des tests sanguins ultrasensibles pour détecter toute consommation de ces drogues. Elizabeth Eden est bien placée pour le savoir. Contrôlée positive aux opiacés le jour de son accouchement, cette jeune maman américaine du Maryland s'est vu enlever son enfant par les services sociaux... tout ça à cause d'un petit déjeuner ! Une mésaventure qui remonte au mois d'avril, mais qu'elle a décidé de partager aujourd'hui pour alerter d'autres mamans."En pleines contractions, on m'annonce que j'ai été signalée à la police""J'étais à l'hôpital St. Joseph Medical Center, dans le lit, en pleines contractions, sous perfusion. Le docteur est venu me voir et m'a dit : «Vous avez été contrôlée positivement aux opiacés»", raconte la mère de famille. "C'était impossible. J'étais horrifiée. Et puis je me suis vaguement souvenue avoir entendu qu'une telle confusion était possible avec les graines de pavot (qui proviennent d'une plante utilisée également dans l'opium, NDLR). Le matin même, j'avais mangé un bagel aux graines de pavot.J'ai demandé à faire un autre test. L'infirmière m'a répondu : « Vous avez déjà été signalée aux autorités. »" Une fois l'accouchement terminé, impossible de ramener son bébé avec elle. "J'ai dû prouver ma bonne foi. Après quelques recherches sur Internet, j'ai découvert que d'autres femmes avaient vécu la même chose..." Effectivement, un quart de cuillère à café de graines de pavot suffit à atteindre les 300 nanogrammes/mm requis au St. Joseph Medical Center, où a accouché Elizabeth, pour être contrôlé positivement.Le bébé, séparé de sa maman, a dû rester 5 jours de plus"Mais le test ne fait pas la différence entre de la drogue et des graines sur un petit pain !" Après avoir plaidé son cas auprès de l'hôpital et des services sociaux, la jeune maman a eu finalement gain de cause. L'expérience n'en reste pas moins "traumatisante" pour Elizabeth, dont le bébé est resté cinq jours de plus à l'hôpital, et qui a dû être suivie par une assistante sociale, le temps que le quiproquo soit levé... Elizabeth Eden © DOC WBALTV11 Pour Elizabeth Eden, la naissance de son enfant a été "traumatisante". © DOC WBALTV11 Lorsqu'il évoque la consommation d'opiacés, le Président Trump lui-même parle de "fléau". Qu'il s'agisse d'héroïne ou des tranquillisants et antidouleurs dérivés de la morphine, l'épidémie de dépendance aux opioïdes est telle qu'elle a fait plus de 60 000 morts en 2016 aux Etats-Unis. Une "urgence de santé publique" qui n'épargne pas les plus jeunes. Depuis 2000, on estime que le nombre de bébés souffrant de syndrome de sevrage néonatal, autrement dit nés en manque après avoir été exposés aux opiacés in utero via la consommation de leur mère durant la grossesse, a été multiplié par cinq.Une catastrophe sanitaire qui met les nourrissons en grave danger et a conduit les maternités américaines à recourir en masse à des tests sanguins ultrasensibles pour détecter toute consommation de ces drogues. Elizabeth Eden est bien placée pour le savoir. Contrôlée positive aux opiacés le jour de son accouchement, cette jeune maman américaine du Maryland s'est vu enlever son enfant par les services sociaux... tout ça à cause d'un petit déjeuner ! Une mésaventure qui remonte au mois d'avril, mais qu'elle a décidé de partager aujourd'hui pour alerter d'autres mamans."En pleines contractions, on m'annonce que j'ai été signalée à la police""J'étais à l'hôpital St. Joseph Medical Center, dans le lit, en pleines contractions, sous perfusion. Le docteur est venu me voir et m'a dit : «Vous avez été contrôlée positivement aux opiacés»", raconte la mère de famille. "C'était impossible. J'étais horrifiée. Et puis je me suis vaguement souvenue avoir entendu qu'une telle confusion était possible avec les graines de pavot (qui proviennent d'une plante utilisée également dans l'opium, NDLR). Le matin même, j'avais mangé un bagel aux graines de pavot.J'ai demandé à faire un autre test. L'infirmière m'a répondu : « Vous avez déjà été signalée aux autorités. »" Une fois l'accouchement terminé, impossible de ramener son bébé avec elle. "J'ai dû prouver ma bonne foi. Après quelques recherches sur Internet, j'ai découvert que d'autres femmes avaient vécu la même chose..." Effectivement, un quart de cuillère à café de graines de pavot suffit à atteindre les 300 nanogrammes/mm requis au St. Joseph Medical Center, où a accouché Elizabeth, pour être contrôlé positivement.Le bébé, séparé de sa maman, a dû rester 5 jours de plus"Mais le test ne fait pas la différence entre de la drogue et des graines sur un petit pain !" Après avoir plaidé son cas auprès de l'hôpital et des services sociaux, la jeune maman a eu finalement gain de cause. L'expérience n'en reste pas moins "traumatisante" pour Elizabeth, dont le bébé est resté cinq jours de plus à l'hôpital, et qui a dû être suivie par une assistante sociale, le temps que le quiproquo soit levé... Elizabeth Eden © DOC WBALTV11 Pour Elizabeth Eden, la naissance de son enfant a été "traumatisante". © DOC WBALTV11
18 octobre 2018

Meghan Markle enceinte : les parieurs britanniques misent sur des jumeaux

Lundi 15 octobre, le Palais de Kensington officialisait la rumeur : Meghan Markle est bel et bien enceinte. Cinq mois après leur somptueux mariage au château de Windsor, le prince Harry et son épouse accueilleront leur premier enfant au printemps 2019. Il n'aura pas fallu plus de quelques heures pour que les Britanniques, dont le pari est un sport national, émettent leurs premières spéculations : fille ou garçon, prénom, date précise de sa naissance, traits du visage... tous les paris sont bons à prendre ! Le dernier en date : Meghan Markle attendrait-elle des jumeaux ?A en croire les dernières statistiques dévoilées par les parieurs, nombreux sont les citoyens anglais à croire en cette hypothèse. D'après les premiers paris enregistrés, les bookmakers évaluent en effet à 1 sur 4 la probabilité que Meghan Markle donne naissance à des jumeaux, contre 1 à 8 au moment de l'annonce de sa grossesse, rapporte The Sun. Une hypothèse qui reste toutefois sans fondement précis et qui s'appuie sur le simple fait que plus la mère est âgée, plus la probabilité d'attendre des jumeaux est élevée. Le prince Harry et Meghan Markle, enceinte, vont à la rencontre de jeunes volontaires pour nettoyer la plage de Melbourne, le 18 octobre 2018 © Vantage News / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle, enceinte, vont à la rencontre de jeunes volontaires pour nettoyer la plage de Melbourne, le 18 octobre 2018 © Matrix / Bestimage Le prince Harry et sa femme Meghan Markle (enceinte) arrivent à l'opéra de Sydney le premier jour de leur première tournée officielle en Australie, le © Vantage News / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle (enceinte) à leur arrivée à l'aéroport de Dubbo, à l'occasion de leur voyage officiel en Australie, le 17 octobre 201 © Vantage News / Bestimage Lundi 15 octobre, le Palais de Kensington officialisait la rumeur : Meghan Markle est bel et bien enceinte. Cinq mois après leur somptueux mariage au château de Windsor, le prince Harry et son épouse accueilleront leur premier enfant au printemps 2019. Il n'aura pas fallu plus de quelques heures pour que les Britanniques, dont le pari est un sport national, émettent leurs premières spéculations : fille ou garçon, prénom, date précise de sa naissance, traits du visage... tous les paris sont bons à prendre ! Le dernier en date : Meghan Markle attendrait-elle des jumeaux ?A en croire les dernières statistiques dévoilées par les parieurs, nombreux sont les citoyens anglais à croire en cette hypothèse. D'après les premiers paris enregistrés, les bookmakers évaluent en effet à 1 sur 4 la probabilité que Meghan Markle donne naissance à des jumeaux, contre 1 à 8 au moment de l'annonce de sa grossesse, rapporte The Sun. Une hypothèse qui reste toutefois sans fondement précis et qui s'appuie sur le simple fait que plus la mère est âgée, plus la probabilité d'attendre des jumeaux est élevée. Le prince Harry et Meghan Markle, enceinte, vont à la rencontre de jeunes volontaires pour nettoyer la plage de Melbourne, le 18 octobre 2018 © Vantage News / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle, enceinte, vont à la rencontre de jeunes volontaires pour nettoyer la plage de Melbourne, le 18 octobre 2018 © Matrix / Bestimage Le prince Harry et sa femme Meghan Markle (enceinte) arrivent à l'opéra de Sydney le premier jour de leur première tournée officielle en Australie, le © Vantage News / Bestimage Le prince Harry et Meghan Markle (enceinte) à leur arrivée à l'aéroport de Dubbo, à l'occasion de leur voyage officiel en Australie, le 17 octobre 201 © Vantage News / Bestimage
18 octobre 2018

Emmanuel Macron : le jeune braqueur, avec qui il a posé à Saint-Martin, a été condamné pour possession de drogue

C'est l'une des images marquantes de la récente visite d'Emmanuel Macron sur l'île de Saint-Martin. Le 30 septembre dernier, le président de la République avait fait la morale à un jeune braqueur, torse nu, devant les caméras. Le jeune homme, qui avait accueilli Emmanuel Macron chez lui, vient d'être interpellé en possession de 25 pochons de cannabis et été condamné le mercredi 17 octobre à huit mois de prison dont quatre avec sursis pour détention de stupéfiants et rébellion.Lors de son interpellation, il s'est débattu sans porter de coups selon le récit des gendarmes, qui l'ont pris en flagrant délit. S'il dit regretter son acte, il était en état de récidive pour des faits similaires commis en février 2016. L'ex-braqueur est reparti libre du tribunal correctionnel de Marigot mais devra se rendre prochainement dans le bureau du juge d'application des peines. Après avoir appris sa condamnation, Gilbert Collard, le député du Rassemblement national, a préféré ironiser sur la force de persuasion d'Emmanuel Macron, qui l'avait incité à se tenir tranquille : "Visiblement, les leçons de Macron au petit ange de Saint-Martin n'ont eu aucun effet : il vient d'être arrêté pour possession de stupéfiants."Visiblement, les leçons de #Macron au petit ange de #SaintMartin n'ont eu aucun effet : il vient d'être arrêté pour possession de stupéfiants et a même pris la fuite ! pic.twitter.com/vNvEtS5beT— Gilbert Collard (@GilbertCollard) October 17, 2018 Lors de cette visite, Emmanuel Macron s'était retrouvé au cœur d'une polémique après avoir posé avec l'ex-braqueur et son cousin pour une photo. Sur le cliché, ce dernier adresse un doigt d'honneur. Dans une interview accordée au quotidien Le Parisien, le cousin a assuré que "ce geste n'était pas contre le président". Le président Emmanuel Macron rencontre des habitants de Quartier d'Orléans sur l'Ile Saint-Martin, A © Eliot Blondet/Pool/Bestimage Emmanuel Macron lors d'une discussion avec un jeune délinquant à Saint-Martin le 29 septembre 2018 © BFM TV Emmanuel Macron lors d'une discussion avec un jeune délinquant à Saint-Martin le 29 septembre 2018 © BFM TV Emmanuel Macron lors d'une discussion avec un jeune délinquant à Saint-Martin le 29 septembre 2018 © BFM TV Emmanuel Macron prend la pose avec deux habitants de Saint-Martin lors d'une visite officielle le samedi 29 septembre 2018. Le jeune homme à sa gauche © Twitter Marine Le Pen Le président Emmanuel Macron rencontre des habitants de Quartier d'Orléans sur l'Ile Saint-Martin, A © Eliot Blondet/Pool/Bestimage Le président Emmanuel Macron rencontre des habitants de Quartier d'Orléans sur l'Ile Saint-Martin, A © Eliot Blondet/Pool/Bestimage Le président Emmanuel Macron rencontre des habitants de Quartier d'Orléans sur l'Ile Saint-Martin, A © Eliot Blondet/Pool/Bestimage Le président Emmanuel Macron rencontre des habitants de Quartier d'Orléans sur l'Ile Saint-Martin, A © Eliot Blondet/Pool/Bestimage C'est l'une des images marquantes de la récente visite d'Emmanuel Macron sur l'île de Saint-Martin. Le 30 septembre dernier, le président de la République avait fait la morale à un jeune braqueur, torse nu, devant les caméras. Le jeune homme, qui avait accueilli Emmanuel Macron chez lui, vient d'être interpellé en possession de 25 pochons de cannabis et été condamné le mercredi 17 octobre à huit mois de prison dont quatre avec sursis pour détention de stupéfiants et rébellion.Lors de son interpellation, il s'est débattu sans porter de coups selon le récit des gendarmes, qui l'ont pris en flagrant délit. S'il dit regretter son acte, il était en état de récidive pour des faits similaires commis en février 2016. L'ex-braqueur est reparti libre du tribunal correctionnel de Marigot mais devra se rendre prochainement dans le bureau du juge d'application des peines. Après avoir appris sa condamnation, Gilbert Collard, le député du Rassemblement national, a préféré ironiser sur la force de persuasion d'Emmanuel Macron, qui l'avait incité à se tenir tranquille : "Visiblement, les leçons de Macron au petit ange de Saint-Martin n'ont eu aucun effet : il vient d'être arrêté pour possession de stupéfiants."Visiblement, les leçons de #Macron au petit ange de #SaintMartin n'ont eu aucun effet : il vient d'être arrêté pour possession de stupéfiants et a même pris la fuite ! pic.twitter.com/vNvEtS5beT— Gilbert Collard (@GilbertCollard) October 17, 2018 Lors de cette visite, Emmanuel Macron s'était retrouvé au cœur d'une polémique après avoir posé avec l'ex-braqueur et son cousin pour une photo. Sur le cliché, ce dernier adresse un doigt d'honneur. Dans une interview accordée au quotidien Le Parisien, le cousin a assuré que "ce geste n'était pas contre le président". Le président Emmanuel Macron rencontre des habitants de Quartier d'Orléans sur l'Ile Saint-Martin, A © Eliot Blondet/Pool/Bestimage Emmanuel Macron lors d'une discussion avec un jeune délinquant à Saint-Martin le 29 septembre 2018 © BFM TV Emmanuel Macron lors d'une discussion avec un jeune délinquant à Saint-Martin le 29 septembre 2018 © BFM TV Emmanuel Macron lors d'une discussion avec un jeune délinquant à Saint-Martin le 29 septembre 2018 © BFM TV Emmanuel Macron prend la pose avec deux habitants de Saint-Martin lors d'une visite officielle le samedi 29 septembre 2018. Le jeune homme à sa gauche © Twitter Marine Le Pen Le président Emmanuel Macron rencontre des habitants de Quartier d'Orléans sur l'Ile Saint-Martin, A © Eliot Blondet/Pool/Bestimage Le président Emmanuel Macron rencontre des habitants de Quartier d'Orléans sur l'Ile Saint-Martin, A © Eliot Blondet/Pool/Bestimage Le président Emmanuel Macron rencontre des habitants de Quartier d'Orléans sur l'Ile Saint-Martin, A © Eliot Blondet/Pool/Bestimage Le président Emmanuel Macron rencontre des habitants de Quartier d'Orléans sur l'Ile Saint-Martin, A © Eliot Blondet/Pool/Bestimage
18 octobre 2018

P. Diddy a rompu avec la chanteuse Cassie après onze ans d'amour

C'est officiel. Après plus de dix ans de vie commune, le rappeur et producteur américain Sean P. Diddy Combs, 48 ans, et la chanteuse Cassie Ventura, 32 ans, sont désormais séparés. Et ce, depuis quelques mois, rapporte l'hebdomadaire américain People. Si leurs représentants personnels respectifs n'ont pas souhaité commenter cette information, une source a indiqué au magazine que leur décision avait été prise "à l'amiable" et que "les deux artistes étaient restés amis"."Cassie va désormais se focaliser sur sa musique et sa carrière d'actrice", a ajouté cette source.Sean P. Diddy Combs et Cassie Ventura s'étaient rencontrés au début des années 2000 lorsque le rappeur avait signé la chanteuse au sein de son label Bad Boy Records. Après plusieurs années de rumeurs, le couple avait officialisé leur relation en 2012. En 2015, ils avaient collaboré pour la campagne de promotion du parfum du rappeur baptisé 3AM. Le producteur et la chanteuse n'étaient ni fiancés ni mariés et n'ont pas eu d'enfants ensemble. Cassie Ventura et Sean 'P. Diddy' Combs le 27 janvier 2018 © Broadimage/ KCS PRESSE Sean "Diddy" Combs et Cassie Ventura à la Premiàre du film "Can't Stop Won't Stop" à Los Angeles le 21 Juin 2017 © Broadimage/ KCS PRESSE Le rappeur Sean "Diddy" Combs et la chanteuse Cassie Ventura au Metropolitan Museum of Art de New York, le 7 mai 2018 © Gilbert Flores/Broadimage C'est officiel. Après plus de dix ans de vie commune, le rappeur et producteur américain Sean P. Diddy Combs, 48 ans, et la chanteuse Cassie Ventura, 32 ans, sont désormais séparés. Et ce, depuis quelques mois, rapporte l'hebdomadaire américain People. Si leurs représentants personnels respectifs n'ont pas souhaité commenter cette information, une source a indiqué au magazine que leur décision avait été prise "à l'amiable" et que "les deux artistes étaient restés amis"."Cassie va désormais se focaliser sur sa musique et sa carrière d'actrice", a ajouté cette source.Sean P. Diddy Combs et Cassie Ventura s'étaient rencontrés au début des années 2000 lorsque le rappeur avait signé la chanteuse au sein de son label Bad Boy Records. Après plusieurs années de rumeurs, le couple avait officialisé leur relation en 2012. En 2015, ils avaient collaboré pour la campagne de promotion du parfum du rappeur baptisé 3AM. Le producteur et la chanteuse n'étaient ni fiancés ni mariés et n'ont pas eu d'enfants ensemble. Cassie Ventura et Sean 'P. Diddy' Combs le 27 janvier 2018 © Broadimage/ KCS PRESSE Sean "Diddy" Combs et Cassie Ventura à la Premiàre du film "Can't Stop Won't Stop" à Los Angeles le 21 Juin 2017 © Broadimage/ KCS PRESSE Le rappeur Sean "Diddy" Combs et la chanteuse Cassie Ventura au Metropolitan Museum of Art de New York, le 7 mai 2018 © Gilbert Flores/Broadimage
18 octobre 2018

"Arrêtez de juger" : Darina Scotti, la fille de Sylvie Vartan, pousse un énorme coup de gueule contre les haters

Darina Scotti a vu rouge ! La fille de Sylvie Vartan et du producteur américain, Toni Scotti, en a marre qu'on fasse sans référence à ses célèbres parents et qu'on la réduise à une simple "fille de..." La jeune femme, qui a fêté ses 21 ans le 8 octobre dernier, a pris du temps pour répondre à une remarque acerbe d'une internaute sur Instagram. "Tu n'as rien d'exceptionnel", a lancé avec tact cette dernière avant de poser une question à Darina Scotti : "Si tu n'étais pas 'fille de', aurais-tu autant de succès ?"La tante d'Emma et Ilona Smet a poussé un coup de gueule et en a profité pour s'adresser à tous ses détracteurs, auxquels elle demande d'"arrêter de juger les gens en fonction de leurs parents." Darina Scotti a souligné : "Je n'ai pas 'tant de succès'. Je pense que le succès est mérité et c'est pour cela que je vais à l'université à plein temps. (...) Je travaille aussi à deux endroits différents pendant mon temps libres (dans un magasin de vêtements et dans une boutique de cosmétique)." Quant à ses parents célèbres, la jeune étudiante en a marre qu'on y fasse référence tout le temps : "Ce n'est pas parce que j'ai des parents connus que je ne peux pas réussir par moi-même en travaillant dur. Arrêtez de juger les gens sans même les connaître." Le message est passé...A l'occasion de son récent anniversaire, la jolie blonde, adoptée en Bulgarie, a découvert un touchant et sobre message de sa mère Sylvie Vartan. "Bon anniversaire à ma superbe fille", a écrit la chanteuse. "Merci mamouche je t'aime", lui a répondu Darina Scotti avant de partager une photo de sa fête d'anniversaire quelques heures plus tard Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a vu rouge ! La fille de Sylvie Vartan et du producteur américain, Toni Scotti, en a marre qu'on fasse sans référence à ses célèbres parents et qu'on la réduise à une simple "fille de..." La jeune femme, qui a fêté ses 21 ans le 8 octobre dernier, a pris du temps pour répondre à une remarque acerbe d'une internaute sur Instagram. "Tu n'as rien d'exceptionnel", a lancé avec tact cette dernière avant de poser une question à Darina Scotti : "Si tu n'étais pas 'fille de', aurais-tu autant de succès ?"La tante d'Emma et Ilona Smet a poussé un coup de gueule et en a profité pour s'adresser à tous ses détracteurs, auxquels elle demande d'"arrêter de juger les gens en fonction de leurs parents." Darina Scotti a souligné : "Je n'ai pas 'tant de succès'. Je pense que le succès est mérité et c'est pour cela que je vais à l'université à plein temps. (...) Je travaille aussi à deux endroits différents pendant mon temps libres (dans un magasin de vêtements et dans une boutique de cosmétique)." Quant à ses parents célèbres, la jeune étudiante en a marre qu'on y fasse référence tout le temps : "Ce n'est pas parce que j'ai des parents connus que je ne peux pas réussir par moi-même en travaillant dur. Arrêtez de juger les gens sans même les connaître." Le message est passé...A l'occasion de son récent anniversaire, la jolie blonde, adoptée en Bulgarie, a découvert un touchant et sobre message de sa mère Sylvie Vartan. "Bon anniversaire à ma superbe fille", a écrit la chanteuse. "Merci mamouche je t'aime", lui a répondu Darina Scotti avant de partager une photo de sa fête d'anniversaire quelques heures plus tard Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram Darina Scotti a poussé un coup de gueule contre les haters © instagram
18 octobre 2018

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais a affirmé que la mère de la fillette lui avait donné l'autorisation de l'emmener

Plus d'un an après la disparition de la jeune Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017, les circonstances du drame ne sont toujours pas très claires. Face aux incohérences de Nordahl Lelandais, qui a avoué le meurtre de la fillette au mois de février, les enquêteurs ont organisé une reconstitution du drame le 24 septembre dernier. Une soirée éprouvante pour les proches de Maëlys, qui se sont confiés à Paris Match. Sa tante maternelle, prénommée Séverine, livre notamment quelques détails sur le comportement du meurtrier présumé qui aurait assuré ce soir-là aux enquêteurs qu'il avait obtenu l'aval de la mère de Maëlys avant d'emmener la jeune fille dans sa voiture."Il a eu le culot de déclarer aux enquêteurs que Jennifer lui avait donné l'autorisation d'emmener Maëlys...", confie Séverine. "Lui qui n'a émis aucun regret, formulé aucune excuse. Pendant toute la reconstitution, il a soutenu le regard de Jennifer et de son mari. Même lorsqu'il a mimé les quatre ou cinq coups portés à Maë. Des coups de poing d'une telle violence qu'il a arraché la tête du mannequin. Devant ma soeur...", s'insurge-t-elle.Pour la tante de Maëlys, Nordahl Lelandais est "un monstre, dénué de sentiments et d'humanité, qui a tout anéanti et brisé nos vies". "Mes parents ont perdu l'appétit de vivre. Chez eux, il n'y a que des photos de Maë, des dessins et ses cadeaux empaquetés qu'il ne faut surtout pas ouvrir", raconte-t-elle. Nordahl Lelandais, meurtrier présumé de la petite Maëlys © Capture BFMTV La petite Maëlys, retrouvée morte après avoir disparu lors d'un mariage en Isère en août 2017 © Capture BFMTV Plus d'un an après la disparition de la jeune Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août 2017, les circonstances du drame ne sont toujours pas très claires. Face aux incohérences de Nordahl Lelandais, qui a avoué le meurtre de la fillette au mois de février, les enquêteurs ont organisé une reconstitution du drame le 24 septembre dernier. Une soirée éprouvante pour les proches de Maëlys, qui se sont confiés à Paris Match. Sa tante maternelle, prénommée Séverine, livre notamment quelques détails sur le comportement du meurtrier présumé qui aurait assuré ce soir-là aux enquêteurs qu'il avait obtenu l'aval de la mère de Maëlys avant d'emmener la jeune fille dans sa voiture."Il a eu le culot de déclarer aux enquêteurs que Jennifer lui avait donné l'autorisation d'emmener Maëlys...", confie Séverine. "Lui qui n'a émis aucun regret, formulé aucune excuse. Pendant toute la reconstitution, il a soutenu le regard de Jennifer et de son mari. Même lorsqu'il a mimé les quatre ou cinq coups portés à Maë. Des coups de poing d'une telle violence qu'il a arraché la tête du mannequin. Devant ma soeur...", s'insurge-t-elle.Pour la tante de Maëlys, Nordahl Lelandais est "un monstre, dénué de sentiments et d'humanité, qui a tout anéanti et brisé nos vies". "Mes parents ont perdu l'appétit de vivre. Chez eux, il n'y a que des photos de Maë, des dessins et ses cadeaux empaquetés qu'il ne faut surtout pas ouvrir", raconte-t-elle. Nordahl Lelandais, meurtrier présumé de la petite Maëlys © Capture BFMTV La petite Maëlys, retrouvée morte après avoir disparu lors d'un mariage en Isère en août 2017 © Capture BFMTV
18 octobre 2018

PHOTOS. Laeticia Hallyday déjeune avec un ami avant de filer encore une fois chez son avocat

Pendant que sa fille ainée Jade fêtait l'anniversaire d'une de ses meilleures amies, Laeticia Hallyday s'est rendue sur Paris le mercredi 17 octobre. La femme de Johnny Hallyday a d'abord déjeuné avec son ami Pierre Rambaldi, qui a passé l'été à ses côtés à Saint-Barthélémy, dans le très chic Royal Manceau. Pour l'occasion, Laeticia Hallyday, casquette sur la tête et lunettes de soleil, a opté pour un pull crème et un jean à pattes d'eléphants mauve.Après s'être engouffrée dans la berline de son chauffeur et garde du corps Carl, la maman de Jade et Joy a filé vers le cabinet de son avocat Me Amir-Aslani, situé dans la prestigieuse avenue Montaigne dans la capitale. Laeticia Hallyday a dû faire le point sur les dossiers en cours et notamment l'épineuse affaire de l'héritage de Johnny qui l'oppose à ses beaux-enfants, David Hallyday et Laura Smet. Selon les informations du magazine Gala, l'ainé de Johnny Hallyday veut "aller à la confrontation judiciaire le 30 novembre prochain." "Il veut par principe, et pour la mémoire de son père, que la justice française revienne sur ce testament qu'il juge inique", a ajouté un proche du chanteur de 52 ans. Il n'est donc plus question de négocier entre les trois parties pour trouver un accord à l'amiable pour éviter ce nouveau rendez-vous judiciaire.Lors de ce rendez-vous chez son avocat, Laeticia Hallyday, qui prépare sa tournée médiatique avant la sortie de l'album posthume de Johnny, était accompagnée de Sébastien Farran, le manager du Taulier. A leur sortie du cabinet, les deux amis se sont salués avant que la femme du rockeur ne regagne son domicile de Marnes-la-Coquette, en banlieue parisienne. Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday aperçue se rendant chez son avocat à paris, le 17 octobre 2018 © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday aperçue se rendant chez son avocat à paris, le 17 octobre 2018 © © FGA+LSN / KCS PRESSE Pendant que sa fille ainée Jade fêtait l'anniversaire d'une de ses meilleures amies, Laeticia Hallyday s'est rendue sur Paris le mercredi 17 octobre. La femme de Johnny Hallyday a d'abord déjeuné avec son ami Pierre Rambaldi, qui a passé l'été à ses côtés à Saint-Barthélémy, dans le très chic Royal Manceau. Pour l'occasion, Laeticia Hallyday, casquette sur la tête et lunettes de soleil, a opté pour un pull crème et un jean à pattes d'eléphants mauve.Après s'être engouffrée dans la berline de son chauffeur et garde du corps Carl, la maman de Jade et Joy a filé vers le cabinet de son avocat Me Amir-Aslani, situé dans la prestigieuse avenue Montaigne dans la capitale. Laeticia Hallyday a dû faire le point sur les dossiers en cours et notamment l'épineuse affaire de l'héritage de Johnny qui l'oppose à ses beaux-enfants, David Hallyday et Laura Smet. Selon les informations du magazine Gala, l'ainé de Johnny Hallyday veut "aller à la confrontation judiciaire le 30 novembre prochain." "Il veut par principe, et pour la mémoire de son père, que la justice française revienne sur ce testament qu'il juge inique", a ajouté un proche du chanteur de 52 ans. Il n'est donc plus question de négocier entre les trois parties pour trouver un accord à l'amiable pour éviter ce nouveau rendez-vous judiciaire.Lors de ce rendez-vous chez son avocat, Laeticia Hallyday, qui prépare sa tournée médiatique avant la sortie de l'album posthume de Johnny, était accompagnée de Sébastien Farran, le manager du Taulier. A leur sortie du cabinet, les deux amis se sont salués avant que la femme du rockeur ne regagne son domicile de Marnes-la-Coquette, en banlieue parisienne. Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday vue arrivant au Royal Monceau à Paris le 17 octobre 2018. © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday aperçue se rendant chez son avocat à paris, le 17 octobre 2018 © © FGA+LSN / KCS PRESSE Laeticia Hallyday aperçue se rendant chez son avocat à paris, le 17 octobre 2018 © © FGA+LSN / KCS PRESSE
18 octobre 2018

VIDEO. La petite frayeur de Meghan Markle en découvrant une surprise pendant son royal tour

De nombreuses surprises attendent le prince Harry et son épouse Meghan Markle, alors que les futurs parents ont entamé lundi 15 octobre un voyage officiel de seize jours dans le Pacifique. Si le jeune couple a prévu d'assister à pas moins de 76 rencontres en deux semaines, certaines s'avèrent plus inattendues que d'autres. Jeudi 18 octobre, alors qu'ils visitaient une école à Melbourne en Australie, le prince Harry et Meghan Markle ont été invités à essayer un circuit de voitures télécommandées mis au point par les élèves.Rien de très risqué sur le papier et pourtant, la duchesse de Sussex a eu une grosse frayeur ! Première à tester le circuit, Meghan Markle devait appuyer au top départ sur une télécommande pour lancer la course. Et là, en activant le bouton, un gros bruit assorti d'une légère fumée s'est dégagé du circuit. Rien d'anormal selon les étudiants qui n'avaient toutefois pas prévenu la jeune femme qui a donc poussé un cri de surprise, suscitant les rires du prince Harry. "Je ne m'attendais pas à ça", a toutefois concédé le jeune homme de 34 ans.VIDEO:Harry and Meghan met Trunity Grammar students who’d been involved in the F1 in Schools programme. Harry and Meghan got to race 2 mini F1 cars set up on the state dining room table.They forgot to tell them that pressing the “go” buttons would come with quite a bit of noise! pic.twitter.com/qElCLa3xYo— Emily Andrews (@byEmilyAndrews) October 18, 2018 Le prince Harry et sa femme Meghan Markle visitent le "Royal Flying Doctor Service Visitor Education" à Dubbo en Australie, le 17 octobre 2018 © Matrix / Bestimage Le prince Harry prononce un discours aux côtés de sa femme Meghan Markle sous la pluie à Dubbo en Australie, le 17 octobre 2018 © AGENCE / BESTIMAGE Le prince Harry et Meghan Markle (enceinte) à leur arrivée à l'aéroport de Dubbo, à l'occasion de leur voyage officiel en Australie, le 17 octobre 201 © Vantage News / Bestimage De nombreuses surprises attendent le prince Harry et son épouse Meghan Markle, alors que les futurs parents ont entamé lundi 15 octobre un voyage officiel de seize jours dans le Pacifique. Si le jeune couple a prévu d'assister à pas moins de 76 rencontres en deux semaines, certaines s'avèrent plus inattendues que d'autres. Jeudi 18 octobre, alors qu'ils visitaient une école à Melbourne en Australie, le prince Harry et Meghan Markle ont été invités à essayer un circuit de voitures télécommandées mis au point par les élèves.Rien de très risqué sur le papier et pourtant, la duchesse de Sussex a eu une grosse frayeur ! Première à tester le circuit, Meghan Markle devait appuyer au top départ sur une télécommande pour lancer la course. Et là, en activant le bouton, un gros bruit assorti d'une légère fumée s'est dégagé du circuit. Rien d'anormal selon les étudiants qui n'avaient toutefois pas prévenu la jeune femme qui a donc poussé un cri de surprise, suscitant les rires du prince Harry. "Je ne m'attendais pas à ça", a toutefois concédé le jeune homme de 34 ans.VIDEO:Harry and Meghan met Trunity Grammar students who’d been involved in the F1 in Schools programme. Harry and Meghan got to race 2 mini F1 cars set up on the state dining room table.They forgot to tell them that pressing the “go” buttons would come with quite a bit of noise! pic.twitter.com/qElCLa3xYo— Emily Andrews (@byEmilyAndrews) October 18, 2018 Le prince Harry et sa femme Meghan Markle visitent le "Royal Flying Doctor Service Visitor Education" à Dubbo en Australie, le 17 octobre 2018 © Matrix / Bestimage Le prince Harry prononce un discours aux côtés de sa femme Meghan Markle sous la pluie à Dubbo en Australie, le 17 octobre 2018 © AGENCE / BESTIMAGE Le prince Harry et Meghan Markle (enceinte) à leur arrivée à l'aéroport de Dubbo, à l'occasion de leur voyage officiel en Australie, le 17 octobre 201 © Vantage News / Bestimage
18 octobre 2018

PHOTOS. Découvrez la sublime maison que vient de s'acheter Scarlett Johansson

Scarlett Johansson a décidé de se faire plaisir. La star hollywoodienne s'est achetée une maison près de Palisades, dans l'État de New-York, révèle le New York Post. Une sublime villa qui se trouve à environ 45 minutes en voiture de la Grosse Pomme. La propriété s'étend sur plus de 370 m² et comporte une maison, une piscine, une cabane en bois ainsi qu'une grande terrasse. Selon les informations du journal américain, la maison est composée de quatre chambres et quatre salles de bain, rien que cela !Pour s'offrir cette belle propriété, Scarlett Johansson a du débourser la jolie somme de 4 millions de dollars. Il faut dire que la région où se situe le bien est particulièrement prisée des célébrités. L'actrice de 33 ans aura comme voisins Bill Murray, avec lequel elle a joué dans le film Lost in Translation, la célèbre journaliste Diane Sawyer ou encore la chanteuse Björk.Si Scarlett Johansson a craqué pour cette sublime villa, c'est car la comédienne de 33 ans en a les moyens. Mercredi 17 octobre, le Hollywood Reporter a révélé qu'elle a touché un salaire de 15 millions de dollars pour son rôle dans Black Widow, le dernier Marvel. Avec son rôle de la Veuve Noire, Scarlett Johansson est autant payée que ses camarades Chris Hemsworth et Chris Evans dans Avengers : Infinity War. Une belle ode à la parité dans le cinéma hollywoodien ! Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson aux Emmy Awards en 2018 © KCS Scarlett Johansson a décidé de se faire plaisir. La star hollywoodienne s'est achetée une maison près de Palisades, dans l'État de New-York, révèle le New York Post. Une sublime villa qui se trouve à environ 45 minutes en voiture de la Grosse Pomme. La propriété s'étend sur plus de 370 m² et comporte une maison, une piscine, une cabane en bois ainsi qu'une grande terrasse. Selon les informations du journal américain, la maison est composée de quatre chambres et quatre salles de bain, rien que cela !Pour s'offrir cette belle propriété, Scarlett Johansson a du débourser la jolie somme de 4 millions de dollars. Il faut dire que la région où se situe le bien est particulièrement prisée des célébrités. L'actrice de 33 ans aura comme voisins Bill Murray, avec lequel elle a joué dans le film Lost in Translation, la célèbre journaliste Diane Sawyer ou encore la chanteuse Björk.Si Scarlett Johansson a craqué pour cette sublime villa, c'est car la comédienne de 33 ans en a les moyens. Mercredi 17 octobre, le Hollywood Reporter a révélé qu'elle a touché un salaire de 15 millions de dollars pour son rôle dans Black Widow, le dernier Marvel. Avec son rôle de la Veuve Noire, Scarlett Johansson est autant payée que ses camarades Chris Hemsworth et Chris Evans dans Avengers : Infinity War. Une belle ode à la parité dans le cinéma hollywoodien ! Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson vient d'acheter une maison à Snedens Landing à New York, pour un million de dollars © KCS Scarlett Johansson aux Emmy Awards en 2018 © KCS
17 octobre 2018

La blague du prince Harry lorsque Meghan Markle reçoit un énorme bouquet de fleurs de la part d'un fan

Les cadeaux pleuvent pour le duc et la duchesse de Sussex. Arrivés en Australie pour une tournée du Pacifique de plusieurs jours lundi 15 octobre, Meghan Markle et le prince Harry ont été accueillis par de nombreux admirateurs. Et lors d'une visite au zoo de Taronga à Sydney, la duchesse de Sussex a reçu de la part d'un fan un immense bouquet de fleurs... qui n'a pas manqué de faire réagir le prince Harry.En effet, le fils du prince Charles s'est laissé aller à une petite blague, comme le rapporte le tabloïd The Mirror. "Tu ne peux pas donner de fleurs aussi grosses à ma femme !", a-t-il lancé à celui qui a offert ce gros bouquet à la duchesse de Sussex. Une remarque qui a beaucoup fait rire le principal intéressé, ainsi que la foule présente. Et ce n'est pas la seule réflexion de ce genre que le duc de Sussex fait aux admirateurs de la monarchie. Lors d'une autre visite, deux petites filles ont offert des bouquets de fleurs à Meghan Markle. "Oh, vous lui donnez les deux !", s'est exclamé le prince Harry, visiblement déçu de ne pas en recevoir au moins un."Ce sont nos premiers cadeaux de bébé !"Et il faut dire qu'entre Meghan Markle et le futur bébé du couple à naître, le prince Harry est quelque peu lésé sur les cadeaux. Reçus par le gouverneur général, Peter Cosgrove et sa femme, Lady Lynne Cosgrove, le couple royal ont eu le droit à leurs premiers cadeaux pour bébé. Dont une immense peluche de kangourou et une petite paire d'Uggs. "Ils sont géniaux", s'est enthousiasmé le prince Harry, qui n'a pas pu s'empêcher de caresser la peluche kangourou de son futur fils ou de sa future fille. Meghan Markle a eu l'air ravie et a affiché un immense sourire quand le gouverneur lui a présenté ces cadeaux : "C'est trop mignon et ce sont nos premiers cadeaux de bébé !" Meghan Markle and Prince Harry met members of the public when they carried out a walkabout outside S © © Newspix International / KCS PRESSE Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) arrivent à l © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) rencontrent © Agence / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) rencontrent © Agence / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) rencontrent © Agence / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) arrivent à l © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle (enceinte), duchesse de Sussex, ont été reçus par l © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) sont accueil © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) sont accueil © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) sont accueil © Vantage News / Bestimage Meghan Markle and Prince Harry met members of the public when they carried out a walkabout outside S © © Newspix International / KCS PRESSE Meghan Markle and Prince Harry met members of the public when they carried out a walkabout outside S © © Newspix International / KCS PRESSE Meghan Markle and Prince Harry met members of the public when they carried out a walkabout outside S © © Newspix International / KCS PRESSE Les cadeaux pleuvent pour le duc et la duchesse de Sussex. Arrivés en Australie pour une tournée du Pacifique de plusieurs jours lundi 15 octobre, Meghan Markle et le prince Harry ont été accueillis par de nombreux admirateurs. Et lors d'une visite au zoo de Taronga à Sydney, la duchesse de Sussex a reçu de la part d'un fan un immense bouquet de fleurs... qui n'a pas manqué de faire réagir le prince Harry.En effet, le fils du prince Charles s'est laissé aller à une petite blague, comme le rapporte le tabloïd The Mirror. "Tu ne peux pas donner de fleurs aussi grosses à ma femme !", a-t-il lancé à celui qui a offert ce gros bouquet à la duchesse de Sussex. Une remarque qui a beaucoup fait rire le principal intéressé, ainsi que la foule présente. Et ce n'est pas la seule réflexion de ce genre que le duc de Sussex fait aux admirateurs de la monarchie. Lors d'une autre visite, deux petites filles ont offert des bouquets de fleurs à Meghan Markle. "Oh, vous lui donnez les deux !", s'est exclamé le prince Harry, visiblement déçu de ne pas en recevoir au moins un."Ce sont nos premiers cadeaux de bébé !"Et il faut dire qu'entre Meghan Markle et le futur bébé du couple à naître, le prince Harry est quelque peu lésé sur les cadeaux. Reçus par le gouverneur général, Peter Cosgrove et sa femme, Lady Lynne Cosgrove, le couple royal ont eu le droit à leurs premiers cadeaux pour bébé. Dont une immense peluche de kangourou et une petite paire d'Uggs. "Ils sont géniaux", s'est enthousiasmé le prince Harry, qui n'a pas pu s'empêcher de caresser la peluche kangourou de son futur fils ou de sa future fille. Meghan Markle a eu l'air ravie et a affiché un immense sourire quand le gouverneur lui a présenté ces cadeaux : "C'est trop mignon et ce sont nos premiers cadeaux de bébé !" Meghan Markle and Prince Harry met members of the public when they carried out a walkabout outside S © © Newspix International / KCS PRESSE Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) arrivent à l © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) rencontrent © Agence / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) rencontrent © Agence / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) rencontrent © Agence / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) arrivent à l © Matrix / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex, et Meghan Markle (enceinte), duchesse de Sussex, ont été reçus par l © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) sont accueil © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) sont accueil © Vantage News / Bestimage Le prince Harry, duc de Sussex et sa femme Meghan Markle, duchesse de Sussex (enceinte) sont accueil © Vantage News / Bestimage Meghan Markle and Prince Harry met members of the public when they carried out a walkabout outside S © © Newspix International / KCS PRESSE Meghan Markle and Prince Harry met members of the public when they carried out a walkabout outside S © © Newspix International / KCS PRESSE Meghan Markle and Prince Harry met members of the public when they carried out a walkabout outside S © © Newspix International / KCS PRESSE
17 octobre 2018

VIDEO. Alain Juppé : "J'aime bien regarder les jolies femmes"

Invité de l'émission C à Vous sur France 5, mercredi 17 octobre, Alain Juppé est sorti du silence et s'est laissé aller à quelques confessions sur ses occupations. Venu présenter son dictionnaire amoureux de Bordeaux, ville dont il est maire depuis plusieurs années, l'ancien candidat à la primaire de la droite et du centre a surpris Anne-Elisabeth et son équipe par cette annonce :"Je vais vous faire une confidence. Alors il faut faire gaffe en ce moment parce que tout ça est extrêmement dangereux. Jusqu'où peut-on aller ? J'aime bien regarder les jolies femmes. J'ai eu du mal à le faire accepter à mon épouse".Patrick Cohen, journaliste et chroniqueur de l'émission, a alors essayé d'établir un parallèle avec Jacques Chirac, mentor d'Alain Juppé, réputé pour son goût prononcé pour la gent féminine. "Je suis beaucoup plus réservé que Chirac dans ce domaine-là", a répondu l'ancien Premier ministre, le sourire aux lèvres.Un peu plus tôt dans l'émission, Alain Juppé s'était confié sur ses relations avec Édouard Philippe et avait notamment raconté que l'actuel pensionnaire de Matignon continuait à l'appeler "Patron" lorsqu'ils se téléphonaient. Invité de l'émission C à Vous sur France 5, mercredi 17 octobre, Alain Juppé est sorti du silence et s'est laissé aller à quelques confessions sur ses occupations. Venu présenter son dictionnaire amoureux de Bordeaux, ville dont il est maire depuis plusieurs années, l'ancien candidat à la primaire de la droite et du centre a surpris Anne-Elisabeth et son équipe par cette annonce :"Je vais vous faire une confidence. Alors il faut faire gaffe en ce moment parce que tout ça est extrêmement dangereux. Jusqu'où peut-on aller ? J'aime bien regarder les jolies femmes. J'ai eu du mal à le faire accepter à mon épouse".Patrick Cohen, journaliste et chroniqueur de l'émission, a alors essayé d'établir un parallèle avec Jacques Chirac, mentor d'Alain Juppé, réputé pour son goût prononcé pour la gent féminine. "Je suis beaucoup plus réservé que Chirac dans ce domaine-là", a répondu l'ancien Premier ministre, le sourire aux lèvres.Un peu plus tôt dans l'émission, Alain Juppé s'était confié sur ses relations avec Édouard Philippe et avait notamment raconté que l'actuel pensionnaire de Matignon continuait à l'appeler "Patron" lorsqu'ils se téléphonaient.
17 octobre 2018

VIDEO. Quand Édouard Philippe appelle Alain Juppé, il l'appelle toujours "Patron"

Invité de C à Vous, mercredi 17 octobre, pour présenter son dictionnaire amoureux de Bordeaux, Alain Juppé est sorti du silence et a fait quelques révélations étonnantes sur sa relation avec Édouard Philippe. L'ancien candidat de la primaire de la droite et du centre raconte la teneur des discussions téléphoniques qu'il a toujours aujourd'hui avec l'actuel pensionnaire de Matignon."Je vais vous dire un secret. Quand on se téléphone, moi je suis très respectueux de la hiérarchie : 'Bonjour monsieur le Premier ministre'. Et lui me répond souvent : 'Bonjour Patron'", a raconté le maire de Bordeaux.Édouard Philippe et Alain Juppé ont toujours été proches. "Je l'aime beaucoup. J'ai beaucoup travaillé avec lui", a indiqué l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac au sujet de l'actuel numéro 1 du gouvernement. Ensemble, ils ont notamment fondé l'UMP, l'ancêtre des Républicains. Depuis sa défaite lors de la primaire de la droite et du centre face à François Fillon, Alain Juppé a décidé de se retirer de la politique nationale. Invité de C à Vous, mercredi 17 octobre, pour présenter son dictionnaire amoureux de Bordeaux, Alain Juppé est sorti du silence et a fait quelques révélations étonnantes sur sa relation avec Édouard Philippe. L'ancien candidat de la primaire de la droite et du centre raconte la teneur des discussions téléphoniques qu'il a toujours aujourd'hui avec l'actuel pensionnaire de Matignon."Je vais vous dire un secret. Quand on se téléphone, moi je suis très respectueux de la hiérarchie : 'Bonjour monsieur le Premier ministre'. Et lui me répond souvent : 'Bonjour Patron'", a raconté le maire de Bordeaux.Édouard Philippe et Alain Juppé ont toujours été proches. "Je l'aime beaucoup. J'ai beaucoup travaillé avec lui", a indiqué l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac au sujet de l'actuel numéro 1 du gouvernement. Ensemble, ils ont notamment fondé l'UMP, l'ancêtre des Républicains. Depuis sa défaite lors de la primaire de la droite et du centre face à François Fillon, Alain Juppé a décidé de se retirer de la politique nationale.
17 octobre 2018

David Hallyday déterminé à aller en justice, Meghan Markle et le prince Harry complices sous la pluie : l'actu du 17 octobre

David Hallyday est plus déterminé que jamais à l'approche de l'audience du 30 novembre, prochaine étape de la bataille judiciaire sur l'héritage de son père, Johnny Hallyday. "La position de David est d'aller à la confrontation judiciaire" apprend-t-on dans le dernier numéro de Gala, en kiosque mercredi 17 octobre. Le fils du chanteur souhaite "que la justice française revienne sur ce testament qu'il juge inique" a confié un proche de l'intéressé à nos confrères de Gala.C'est LA photo mignonne du jour ! Actuellement en visite en Australie pendant leur royal tour, le prince Harry et Meghan Markle ont du faire face à une météo capricieuse... Le duc de Sussex a donné un discours au parc Victoria Park de la ville de Dubbo, alors que la pluie faisait rage. Heureusement pour lui, son épouse l'a protégé de la pluie avec son parapluie, le sourire aux lèvres et le regard amoureux.Et sinon, dans le reste de l'actualité...Claire Chazal aurait peu figurer au gouvernement Edouard Philippe III, révèle Le Parisien. L'ancienne présentatrice du JT aurait été approchée par Emmanuel Macron et le Premier ministre, afin de prendre la direction du ministère de la Culture, et remplacer ainsi Françoise Nyssen. Le gendre d'Hélène Pastor a reconnu avoir commandité l'assassinat de sa belle-mère milliardaire. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Onze mois après son hystérectomie, Lena Dunham a du subir une une ovariectomie : une ablation de l'ovaire gauche. David Hallyday / Le prince Harry et Meghan Markle © Richard Boyle / KCS PRESSE - Backgrid Australia / Bestimage Concert de David Hallyday a Compans salle coluche le 17 Mars 2018 © © Richard Boyle / KCS PRESSE Le prince Harry, duc de Sussex a prononcé un discours aux côtés de sa femme Meghan Markle, duchesse © Backgrid Australia / Bestimage Claire Chazal - Première du film "The Ride" au MK2 Bibliothèque à Paris. Le 26 janvier 2018 © Coadic Guirec / Bestimage Le gendre d'Hélène Pastor condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de la milliardaire © BFMTV Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham David Hallyday est plus déterminé que jamais à l'approche de l'audience du 30 novembre, prochaine étape de la bataille judiciaire sur l'héritage de son père, Johnny Hallyday. "La position de David est d'aller à la confrontation judiciaire" apprend-t-on dans le dernier numéro de Gala, en kiosque mercredi 17 octobre. Le fils du chanteur souhaite "que la justice française revienne sur ce testament qu'il juge inique" a confié un proche de l'intéressé à nos confrères de Gala.C'est LA photo mignonne du jour ! Actuellement en visite en Australie pendant leur royal tour, le prince Harry et Meghan Markle ont du faire face à une météo capricieuse... Le duc de Sussex a donné un discours au parc Victoria Park de la ville de Dubbo, alors que la pluie faisait rage. Heureusement pour lui, son épouse l'a protégé de la pluie avec son parapluie, le sourire aux lèvres et le regard amoureux.Et sinon, dans le reste de l'actualité...Claire Chazal aurait peu figurer au gouvernement Edouard Philippe III, révèle Le Parisien. L'ancienne présentatrice du JT aurait été approchée par Emmanuel Macron et le Premier ministre, afin de prendre la direction du ministère de la Culture, et remplacer ainsi Françoise Nyssen. Le gendre d'Hélène Pastor a reconnu avoir commandité l'assassinat de sa belle-mère milliardaire. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Onze mois après son hystérectomie, Lena Dunham a du subir une une ovariectomie : une ablation de l'ovaire gauche. David Hallyday / Le prince Harry et Meghan Markle © Richard Boyle / KCS PRESSE - Backgrid Australia / Bestimage Concert de David Hallyday a Compans salle coluche le 17 Mars 2018 © © Richard Boyle / KCS PRESSE Le prince Harry, duc de Sussex a prononcé un discours aux côtés de sa femme Meghan Markle, duchesse © Backgrid Australia / Bestimage Claire Chazal - Première du film "The Ride" au MK2 Bibliothèque à Paris. Le 26 janvier 2018 © Coadic Guirec / Bestimage Le gendre d'Hélène Pastor condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de la milliardaire © BFMTV Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham
17 octobre 2018

Lena Dunham poste une photo sur son lit d'hôpital après avoir subi une ablation de l'ovaire gauche

Depuis des années, Lena Dunham souffrait d'endométriose - cette maladie gynécologique encore trop méconnue qui ronge le quotidien d'une femme sur dix en France. Ne supportant plus la souffrance, l'actrice américaine avait décidé au début d'année de subir une hystérectomie : une opération qui consiste à se faire enlever l'utérus et le col de l'utérus. Onze mois plus tard, Lena Dunham a du subir une autre opération : une ovariectomie, autrement dit une ablation de l'ovaire gauche.La créatrice de la série Girls a posté une photo d'elle sur son lit d'hôpital, mercredi 17 septembre ; une photo qui a en réalité été prise la veille, jour de l'opération. Lena Dunham soulève sa blouse et dévoile ses pansements suite à l'intervention. Dans un long post qui accompagne le cliché, elle explique que son ovaire était entouré d'une masse faite de tissu et fibrose, trop proche de son intestin, empêchant la star de marcher ou d'aller aux toilettes."Hier j'ai subi une opération de deux heures qui consistait à m'enlever l'ovaire gauche [...] Depuis le mois dernier, la situation devenait de pire en pire à tel point que je ressemblais plus à un burrito qu'à un humain. Ma mère a pris cette photo de moi après que j'ai passé 9 heures en salle de réveil" écrit la jeune femme.Un accès aux soins inégalitaire et injusteLena Dunham s'adresse ensuite à ses détracteurs, qui ont supposé qu'elle simulait ses soucis de santé, ou bien qu'elle aurait du être remise sur pied plus tôt suite à son hystérectomie : "Une grande leçon que j'ai apprise, c'est que la santé, comme la plupart des choses, ce n'est pas linéaire" ajoute-t-elle. La comédienne poursuit ses propos et explique qu'elle se sent "bénie" et "chanceuse" d'avoir une assurance santé ainsi que de l'argent pour prendre en charge ses interventions.Pour autant, Lena Dunham tient à souligner les injustices du système de santé américain. "Mais je suis aussi rouge de rage que les accès aux soins médicaux soient un privilège et non un droit dans ce pays et que les femmes doivent travailler plus durement juste pour prouver ce qu'on sait déjà sur nos corps, et que l'on doivent supplier pour pouvoir bénéficier de ce que l'on sait de mieux pour nous" poursuit la comédienne avant d'ajouter que toute cette situation est "humiliante". View this post on Instagram A post shared by Lena Dunham (@lenadunham) on Oct 17, 2018 at 6:47am PDT Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham au gala Lincoln Center American Songbook 2018 en lhonneur de R. Plepler au Alice Tully © Backgrid USA / Bestimage Lena Dunham au gala Lincoln Center American Songbook 2018 en lhonneur de R. Plepler au Alice Tully © Backgrid USA / Bestimage Exclusif - Lena Dunham a été aperçue, de bon matin, dans les rues de New York. La veille, l'actrice © The ImageDirect / Bestimage Exclusif - Lena Dunham et son supposé compagnon quittent le théâtre The Largo après le spectacle 'Ju © Backgrid USA / Bestimage Lena Dunham est allée acheter un café glacé à emporter avant de faire du shopping dans les rues de W © Backgrid USA / Bestimage Lena Dunham est allée acheter un café glacé à emporter avant de faire du shopping dans les rues de W © Backgrid USA / Bestimage Lena Dunham est allée acheter un café glacé à emporter avant de faire du shopping dans les rues de W © Backgrid USA / Bestimage Exclusif - Lena Dunham prend un café à emporter chez Alfred's avant d'aller prendre l'avion à l'aéro © Backgrid USA / Bestimage Exclusif - Lena Dunham prend un café à emporter chez Alfred's avant d'aller prendre l'avion à l'aéro © Backgrid USA / Bestimage Exclusif - Lena Dunham prend un café à emporter chez Alfred's avant d'aller prendre l'avion à l'aéro © Backgrid USA / Bestimage Depuis des années, Lena Dunham souffrait d'endométriose - cette maladie gynécologique encore trop méconnue qui ronge le quotidien d'une femme sur dix en France. Ne supportant plus la souffrance, l'actrice américaine avait décidé au début d'année de subir une hystérectomie : une opération qui consiste à se faire enlever l'utérus et le col de l'utérus. Onze mois plus tard, Lena Dunham a du subir une autre opération : une ovariectomie, autrement dit une ablation de l'ovaire gauche.La créatrice de la série Girls a posté une photo d'elle sur son lit d'hôpital, mercredi 17 septembre ; une photo qui a en réalité été prise la veille, jour de l'opération. Lena Dunham soulève sa blouse et dévoile ses pansements suite à l'intervention. Dans un long post qui accompagne le cliché, elle explique que son ovaire était entouré d'une masse faite de tissu et fibrose, trop proche de son intestin, empêchant la star de marcher ou d'aller aux toilettes."Hier j'ai subi une opération de deux heures qui consistait à m'enlever l'ovaire gauche [...] Depuis le mois dernier, la situation devenait de pire en pire à tel point que je ressemblais plus à un burrito qu'à un humain. Ma mère a pris cette photo de moi après que j'ai passé 9 heures en salle de réveil" écrit la jeune femme.Un accès aux soins inégalitaire et injusteLena Dunham s'adresse ensuite à ses détracteurs, qui ont supposé qu'elle simulait ses soucis de santé, ou bien qu'elle aurait du être remise sur pied plus tôt suite à son hystérectomie : "Une grande leçon que j'ai apprise, c'est que la santé, comme la plupart des choses, ce n'est pas linéaire" ajoute-t-elle. La comédienne poursuit ses propos et explique qu'elle se sent "bénie" et "chanceuse" d'avoir une assurance santé ainsi que de l'argent pour prendre en charge ses interventions.Pour autant, Lena Dunham tient à souligner les injustices du système de santé américain. "Mais je suis aussi rouge de rage que les accès aux soins médicaux soient un privilège et non un droit dans ce pays et que les femmes doivent travailler plus durement juste pour prouver ce qu'on sait déjà sur nos corps, et que l'on doivent supplier pour pouvoir bénéficier de ce que l'on sait de mieux pour nous" poursuit la comédienne avant d'ajouter que toute cette situation est "humiliante". View this post on Instagram A post shared by Lena Dunham (@lenadunham) on Oct 17, 2018 at 6:47am PDT Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham © Instagram / Lena Dunham Lena Dunham au gala Lincoln Center American Songbook 2018 en lhonneur de R. Plepler au Alice Tully © Backgrid USA / Bestimage Lena Dunham au gala Lincoln Center American Songbook 2018 en lhonneur de R. Plepler au Alice Tully © Backgrid USA / Bestimage Exclusif - Lena Dunham a été aperçue, de bon matin, dans les rues de New York. La veille, l'actrice © The ImageDirect / Bestimage Exclusif - Lena Dunham et son supposé compagnon quittent le théâtre The Largo après le spectacle 'Ju © Backgrid USA / Bestimage Lena Dunham est allée acheter un café glacé à emporter avant de faire du shopping dans les rues de W © Backgrid USA / Bestimage Lena Dunham est allée acheter un café glacé à emporter avant de faire du shopping dans les rues de W © Backgrid USA / Bestimage Lena Dunham est allée acheter un café glacé à emporter avant de faire du shopping dans les rues de W © Backgrid USA / Bestimage Exclusif - Lena Dunham prend un café à emporter chez Alfred's avant d'aller prendre l'avion à l'aéro © Backgrid USA / Bestimage Exclusif - Lena Dunham prend un café à emporter chez Alfred's avant d'aller prendre l'avion à l'aéro © Backgrid USA / Bestimage Exclusif - Lena Dunham prend un café à emporter chez Alfred's avant d'aller prendre l'avion à l'aéro © Backgrid USA / Bestimage
17 octobre 2018