JOUR DE RENTREE POUR PLUS DE 191 000 ELEVES DES ALPES MARITIMES

04 septembre 2017
Par Philippe MULLER
Une rentrée marquée par le retour de la semaine à 4 jours, de nouvelles formations et une sécurité renforcée

L’heure de la rentrée des classes à sonné pour un peu plus de 191 590 élèves dans les Alpes-Maritimes.

 

A Cannes, un peu plus de 5 300 élèves ont retrouvé le chemin de l’école dans les 17 groupes scolaires de la ville.

Les  effectifs sont en légère augmentation en Primaire.

 

L’éducation artistique et culturelle est également essentielle ; Cannes sera ville pilote cette année pour l’expérimentation 100% éducation artistique et culturelle.

 

ZOOM SUR LES NOUVELLES MESURES DE CETTE RENTREE

 

  • 12 élèves maximum en CP dans les quartiers défavorisés

À terme cette mesure concernera l'ensemble des classes de CP et de CE1 dans les quartiers défavorisés et très défavorisés. Mais pour septembre, l'effort se concentre sur les CP dans les «réseaux prioritaires renforcés» (REP+) soit environ 2500 classes. «L'objectif c'est d'arriver à 70% des classes de CP en REP+ avec seulement 12 élèves dans une seule salle à la rentrée», précise-t-on au ministère.

Il ne s'agit en réalité pas de création de postes à proprement parler mais de redéploiement, ces 4000 postes ayant déjà été budgetés par l'ancienne ministre, Najat Vallaud-Belkacem.

Pour encourager les professeurs à s'engager, une prime annuelle devrait par ailleurs leur être proposée mais les discussions budgétaires sont en cours. Pendant la campagne, Emmanuel Macron avait promis 3000 euros net par an aux enseignants en REP+.

  • Les rythmes scolaires adaptés

Le ministre a ouvert la possibilité, surtout pour la rentrée 2018, d'avoir le choix entre différentes formules. Sans abroger la semaine de 4,5 jours réinstaurée en 2014, des dérogations seront possibles pour revenir à la semaine de 4 jours «là où émerge un consensus local». «Une évaluation scientifique des différentes modalités d'organisation du temps scolaire sera conduite durant l'année scolaire 2017-2018», indique-t-on au ministère.

  • Une réforme du collège assouplie

Le nouveau ministre entend renforcer l'autonomie des établissements et redonner de la souplesse aux équipes pédagogiques dans l'organisation de leurs enseignements.

Dès la rentrée 2017, les collèges qui le souhaitent pourront réinstaurer les options de latin et de grec, développer les classes bilangues ou les sections européennes. A priori, cela ne devrait concerner que très peu d'établissements. Les enseignements pratiques interdisciplinaires, rendus obligatoires par la réforme du collège du précédent gouvernement, ne sont pas supprimés mais leur cadre est très fortement assoupli. Les collèges qui veulent garder l'organisation pédagogique actuelle le pourront.

  • Un programme «devoirs faits»

Ce programme propose d'aider les élèves gratuitement à faire leurs devoirs au sein de leur établissement, si les familles le souhaitent, grâce à un temps d'études accompagné. Son déploiement dans les écoles et les collèges sera progressif sur les rentrées 2018, 2019 et 2020. L'objectif est de pouvoir le proposer à 20% des collégiens en 2017.

Seront mobilisés des enseignants volontaires rémunérés en heures supplémentaires, des assistants d'éducation (surveillants) au collège, des volontaires en service civique, des associations, des retraités ou étudiants.

  • Des stages de soutien avant la sixième

Ces stages de soutien gratuits d'une semaine seront proposés «fin août au moins en éducation prioritaire, et si possible plus largement», a annoncé Jean-Michel Blanquer. Centrés sur le français et les maths, ils seront dispensés par des enseignants volontaires rémunérés en heures supplémentaires.

  • Le redoublement dans certains cas

Le ministre souhaite «l'autoriser à nouveau» dès la prochaine année scolaire. Il marque ainsi un infléchissement par rapport à la politique de Najat Vallaud-Belkacem qui avait pris en novembre 2014 un décret affirmant «le caractère exceptionnel du redoublement». Pour lui, cet outil peut «parfois peut-être bénéfique pour un élève» et si le redoublement «doit rester rare», «on ne doit pas s'empêcher de le faire».

  • Une rentrée en fanfare

Jean-Michel Blanquer affiche sa volonté de développer la pratique de la musique en classe. «Quand on se compare aux autres pays, on voit que la musique occupe une place insuffisante en France», a-t-il dit au Parisien début juin. Pour y remédier, il compte «faire en sorte qu'il y ait des chorales dans toutes les écoles et collèges». Le ministre entend «encourager les pratiques instrumentales et les concerts». «On fera une rentrée en musique, dans un maximum d'endroits dès cette année, en mobilisant les élèves de l'année précédente ou des orchestres extérieurs», annonce-t-il. Le but: faire du jour de la rentrée scolaire, parfois source de stress pour les enfants, un moment joyeux.

  • Et le bac?

Le programme du président de la République sur le sujet est on ne peut plus clair. Il prévoit de réduire le nombre d'épreuves finales à quatre. Ce qui permettrait de réduire, de fait, le coût de ce baccalauréat, estimé en 2013 à 1,43 milliard d'euros par le syndicat des personnels de direction de l'Unsa. Mais il faudra définir ces épreuves finales, et prendre le risque de mécontenter les disciplines qui en seraient privées. Il y aurait là un sérieux ménage à faire.

 

 

Le feu de forêt entre Hyères et La Londe maitrisé, 460 hectares brûlés

L'incendie "très virulent" qui s'était déclaré à 22 heures hier, est maitrisé ce dimanche soir, annonce la préfecture du Var. Le bilan fait état de 460 hectares de forêt et deux maisons brûlés, deux autres habitations ont été endommagées. Trois pompiers ont été légèrement blessés en mission. Le feu s'était édclaré chemin des Maures, à Hyères, et avait rapidement atteint la ville voisine de La Londe-les-Maures. Quelques 380 pompiers et 90 engins ont lutté contre les flaépaulés dans la matinée de ce dimanche par des avions Traker, Dash et Canadair. Dans la nuit, le camping de la Pascalinette a été évacué et tôt ce dimanche matin, le quartier de La couture (Hyères) était également en cours d’évacuation. La mairie de La Londe-Les-Maures a ouvert la salle Yann Piat pour accueillir les personnes évacuées. Même initiative à Hyères où la commune à ouvert la salle du Forum du Casino. La protection civile du Var a annoncé dans la soirée porter assistance à 119 personnes "hébergées suite au feu".L'incendie est très très gros, c'est impressionnant. On voit les flammes sur la ligne de crête des collines, et les lumières bleues des pompiers qui scintillent"

Des pompiers sont arrivés en renfort ce dimanche matin, en provenance des Alpes-Maritimes, de l’Aveyron et de la Lozère.

publicitéCet été, plus de 5.000 hectares de forêt ravagés par les incendies en région Paca

Les feux de forêt se sont multipliés depuis le début de l’été dans la région Provence Alpes Côte d’Azur. Le département du Var a été particulièrement touché. Les feux de forêt se sont multipliés depuis le début de l’été dans la région Provence Alpes Côte d’Azur.

Le département du Var a été particulièrement touché.

En tout, plus de 5.000 hectares de massifs forestiers ont été ravagés par les flammes au cours de neuf incendies majeurs dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Probablement les pires depuis 15 ans dans le Sud-Est de la France.

Le Var, département le plus lourdement touché

Le 24 juillet en fin d’après-midi à La Croix Valmer, un incendie se déclare. Un va parcourir 500 hectares entre La Croix Valmer et Ramatuelle, avant d’être maitrisé. Le site remarquable du Cap Taillat est ravagé.  Le même jour, à Artigues, les flammes se montrent encore plus virulentes : 1700 hectares partent en fumée. Le lendemain, c’est Bormes-les-Mimosas qui est touchée. En deux jours, le feu détruit 1600 hectares de forêt. Quelques 10.000 personnes sont évacuées. Les canadair réalisent 233 largages. Les photos des vacanciers bivouaquant sur la plage font le tour du monde.

Plus de 1.000 hectares dans le Vaucluse

Le Lubéron a aussi payé son tribut : l’incendie survenu le 24 juillet ravage 1275 hectares sur 19 kilomètres.

Trois feux marquants dans les Alpes-Maritimes

A Castagniers, dans la Plaine-du-Var, un violent incendie se déclenche le 17 juillet tout près d’habitations : 120 hectares et un garage automobile partent en fumée. Une semaine plus tard, sur l’autre rive du fleuve Var, à Carros, 80 hectares brûlent. A Lucéram encore, le 13 août, les pompiers font face à un incendie particulièrement difficile d’accès. Le feu parcourt 150 hectares.

Les Bouches-du-Rhône pas épargnées

A Peynier, 100 hectares partent en fumée le 26 juillet. Le même jour à Carro, le feu parcourt plus de 60 hectares.

 

C’est le premier salon européen à flots et il fêtera en septembre son 40ème anniversaire. Sous le nom désormais de Yachting Festival de Cannes il aura lieu du 12 au 17 septembre dans les deux ports cannois, le Vieux-Port et le port Canto et présentera plus de 600 bateaux. Cet événement, qui lance la saison des salons nautiques européens, attend plus de 50 000 visiteurs venant des cinq continents. On retrouvera à flot et sur les quais, un éventail sélectif et haut-de-gamme allant du simple pneumatique au yacht de 50 mètres de long. Particulièrement apprécié pour la présentation des bateaux à flot, le Yachting Festival propose également des essais en mer aux futurs acquéreurs.

A noter que le plus grand bateau à moteur de cette édition sera le 48m "Displacement" de Baglietto (Italie) tandis que le 2017 Extrem du chantier turc Mengi Yay sera le plus grand voilier. Les bateaux pneumatiques et semi-rigides, seront alignés sur le Quai Max Laubeuf tandis que les équipements, accessoires nautiques et les services (assurance, financement…) seront regroupés dans un village installé promenade de la Pantiero.

Le Festival propose également de mettre en lumière le savoir-faire d'exception des "artisans" de la construction navale et accueillera les visiteurs au sein de la Luxury Gallery, où les maisons de luxe, d'artisanat et d'art de vivre présenteront leurs nouveautés... A noter encore au chapitre des festivités, le 3ème concours d'élégance avec le vintage et le contemporain qui se mêleront le temps d'un défilé de bateaux.

+d'infos

  • cannesyachtingfestival.com
  • Tous les jours de 10h à 19h; ouvert le vendredi 15 septembre jusqu’à 22h; fermeture à 18h le dimanche 17 septembre